Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Un numĂ©ro vert pour informer les femmes sur l’IVG

Un numĂ©ro vert pour informer les femmes sur l’IVG

À l’occasion de la JournĂ©e mondiale pour le droit Ă  l’avortement, le gouvernement lance un numĂ©ro vert et crĂ©e une campagne d’information, les deux dĂ©diĂ©s Ă  l’interruption de grossesse. Le sujet Ă©tant encore tabou, les femmes pourront ĂȘtre aidĂ©es et guidĂ©es dans leur choix.

La Ministre des affaires sociales, de la santĂ© et des droits des femmes, Marisol Touraine, « veut mettre fin aux discours moralisateurs »  en mettant en place ce numĂ©ro vert en rĂ©action à « des sites de dĂ©sinformation », souligne-t-elle. Il est anonyme et gratuit : 0 800 08 11 11. Accessible 6 jours sur 7, le lundi de 9 h Ă  22 h et du mardi au samedi de 9 h Ă  20 h. Il permettra d’informer les femmes sur leurs droits concernant l’IVG.

« Je veux que les femmes se sentent pleinement libres de leur choix », prĂ©cise la ministre. Ce numĂ©ro national apportera des conseils et des propos neutres envers l’avortement. Il faut souligner aussi que le numĂ©ro n’apparaĂźtra pas sur le relevĂ© tĂ©lĂ©phonique de l’abonnĂ©.

Une campagne nationale pour faire changer les mentalités

Pour informer et pour faire dĂ©culpabiliser les femmes, l’Etat lance une campagne dĂ©clinĂ©e en affiches, presse et sur internet avec pour slogan: « IVG, mon corps, mon choix, mon droit ».


En France, une IVG peut ĂȘtre pratiquĂ©e jusqu’à la fin de la 12Ăšme semaine de grossesse, soit 14 semaines aprĂšs le premier jour des derniĂšres rĂšgles. De nos jours l’IVG est remboursĂ© Ă  100 % par la SĂ©curitĂ© sociale. De plus, une jeune femme mineure n’a pas besoin du consentement de ses parents pour avorter : il suffit d’ĂȘtre accompagnĂ©e d’un proche majeur de son choix.

Un projet de loi vise Ă  moderniser les dĂ©marches de l’IVG, notamment le transfert de compĂ©tences aux sages-femmes de l’IVG mĂ©dicamenteuse. Une proposition que l’Ordre National des Sages-Femmes a accueillie avec satisfaction. Les centres de santĂ©, pour leur part, pourraient pratiquer des IVG instrumentales. Qui plus est, le dĂ©lai de 7 jours entre deux consultations initialement mis en place serait supprimĂ©.

Woman taking pregnancy test


À lire absolument