Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Les sages-femmes pourront dĂ©sormais pratiquer des IVG mĂ©dicamenteuses

Les sages-femmes pourront désormais pratiquer des IVG médicamenteuses

L’AssemblĂ©e nationale vient d’approuver dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 avril 2015 l’article du projet de loi santĂ© de Marisol Touraine, permettant aux sages-femmes de pouvoir rĂ©aliser des interruptions volontaires de grossesse (IVG) mĂ©dicamenteuses. Une adoption qui permettra de faciliter l’accĂšs Ă  l’avortement, consolidant les efforts menĂ©s par la loi Veil il y a plus de 40 ans.

Un accĂšs Ă  l’avortement renforcĂ©

L’adoption de cet article, prĂ©sent dans la loi santĂ© de Marisol Touraine, permettra « aux femmes de trouver des lieux nouveaux auxquels s’adresser », facilitant par la mĂȘme occasion « l’accĂšs des femmes Ă  l’IVG ».

Cette nouvelle rĂ©forme prendra donc effet, malgrĂ© les rĂ©ticences de l’UMP Ă  ce sujet, qui souhaitait que l’IVG mĂ©dicamenteuse reste pratiquĂ©e par les mĂ©decins. Pendant un temps, lors des dĂ©bats, il avait mĂȘme Ă©tĂ© question que l’avortement instrumental soit confiĂ© aussi aux sages-femmes. Lesquelles n’avaient pas manquĂ© de relever avec ironie sur leurs forums professionnels que si certains lobbys doutent de leur compĂ©tences en matiĂšre de vaccination, quand plus personne ne veut se charger de l’IVG, lĂ , on est bien content de trouver les sages-femmes en bout de course (sic).

De fait, le texte adoptĂ© ne fait pas mention de l’IVG instrumentale et s’en tient Ă  l’IVG mĂ©dicamenteuse. Les sages-femmes pourront Ă©galement participer plus amplement Ă  la politique vaccinale. Ces nouvelles mesures permettent ainsi d’élargir le domaine de compĂ©tences des sages-femmes, renforçant leur lĂ©gitimitĂ© de profession mĂ©dicale trop souvent contestĂ©e.


Sources : RTL.fr, lexpress.fr

consultation sages femmes


À lire absolument