Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Syndrome du bĂ©bĂ© secouĂ© : un pĂšre condamnĂ© Ă  7 ans de prison aprĂšs la mort de son fils

Syndrome du bébé secoué : un pÚre condamné à 7 ans de prison aprÚs la mort de son fils

7 ans de rĂ©clusion pour violences. C’est la peine dont a Ă©copé un jeune papa (19 ans au moment des faits) jugĂ© responsable de la mort de son fils de 4 mois aprĂšs l’avoir secouĂ©. La maman du bĂ©bĂ© a, quant Ă  elle, Ă©tĂ© condamnĂ©e Ă  2 ans de prison avec sursis, pour ne pas avoir dĂ©noncĂ© les mauvais traitements subis par son fils. Une tragĂ©die qui met en lumiĂšre le syndrome du bĂ©bĂ© secouĂ©, dĂ» Ă  des comportements violents qui relĂšvent de la maltraitance.

Le syndrome du bébé secoué : acte violent, conséquences tragiques

Alors que la jeune femme Ă©tait absente, les secours ont dĂ» intervenir au domicile des parents, Ă  Alençon, suite Ă  l’arrĂȘt cardio-respiratoire du nourrisson. Souffrant d’une hĂ©morragie au cerveau, marquĂ© par d’anciens sĂ©vices (notamment des traces de fractures), le bĂ©bĂ© est mort une semaine aprĂšs son hospitalisation.

Ce jugement est pour nous l’occasion de rappeler l’importance et la gravitĂ© du syndrome du bĂ©bĂ© secouĂ©. À la barre, la jeune maman a reconnu avoir vu son ex-compagnon « bercer trop fort » le bĂ©bĂ©, et Me StĂ©phane Fabbri, son avocat, a soulignĂ© qu’il n’y avait pas « de rĂ©elle pulsion de maltraitance ou de volontĂ© agressive« . Des litotes qui ne doivent pas attĂ©nuer la violence du geste. Secouer un bĂ©bĂ© est un acte extrĂȘmement traumatique, qui sert autant à Ă©vacuer la frustration de l’adulte qu’Ă  calmer les pleurs du bĂ©bĂ©.

Encore en formation, le cerveau d’un nourrisson ne comble pas tout Ă  fait sa cavitĂ© crĂąnienne. Des espaces sont donc laissĂ©s vides, et un choc violent peut conduire le cerveau Ă  heurter la cavitĂ©, ce qui peut conduire au dĂ©cĂšs du bĂ©bĂ© (dans 10 Ă  40% des cas) ou lui laisser de lourdes sĂ©quelles neurologiques (dans 75% des cas) : troubles du comportement, retard du dĂ©veloppement psychomoteur, paralysie, cĂ©citĂ©…

Par ailleurs, la musculature d’un bĂ©bĂ© n’est pas encore apte Ă  bien retenir sa tĂȘte, qui est particuliĂšrement lourde et grosse par rapport Ă  son corps. Ils sont donc plus sensibles Ă  la moindre secousse.

Que faire face à un bébé qui pleure sans fin ?

Si votre enfant ne s’arrĂȘte pas de pleurer, qu’il n’a pas de fiĂšvre et que vous n’arrivez pas Ă  le calmer, essayez plutĂŽt de lui frotter le ventre, le faire tĂ©ter, de le placer dans un environnement calme, de lui faire prendre un bain, de mettre de la musique… ou de le promener en poussette pendant un quart d’heure (astuce imparable) !

N’hĂ©sitez pas Ă©galement Ă  le laisser quelques minutes seul, si vous avez vĂ©rifiĂ© qu’il n’a pas de problĂšme particulier et que vous l’avez couchĂ© en sĂ©curitĂ© dans son lit. Il est prĂ©fĂ©rable de le laisser seul pour vous dĂ©tendre et retrouver votre calme plutĂŽt que de risquer de vous laisser emporter par l’exaspĂ©ration.

Mais il n’y a pas pas que la colĂšre qui peut provoquer des sĂ©quelles chez un bĂ©bĂ© secouĂ© : parfois, en jouant avec bĂ©bĂ©, on peut ĂȘtre tentĂ©s de le secouer un peu trop fort (en le lançant un petit peu en l’air par exemple) et cela peut (rarement certes mais tout de mĂȘme) causer des dĂ©gĂąts au cerveau de bĂ©bĂ©. Prudence, donc…

À lire absolument

Laisser un commentaire