Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Son instinct maternel sauve la vie de son bébé !

L’instinct maternel, réalité ou fiction ? La famille britannique Baldwin, en tout cas, est convaincue que c’est une réalité. Cette histoire, qui nous a été partagée par The Chronicle Live, aurait pu connaître une fin tragique sans une bonne dose d’instinct maternel. Jenson Baldwin, un bébé de 6 mois a été sauvé in extremis d’une méningite foudroyante par sa maman Natalie qui a soudain senti qu’elle devait l’emmener aux urgences.

Un mauvais pressentiment

C’est en changeant la couche de son troisième enfant que Natalie a eu comme un pressentiment. En regardant son bébé de plus près, elle s’aperçoit que a cinq petites taches rouges sur sa peau. Rien de très, très alarmant vous me direz. Les rougeurs pour les bébés sont fréquentes. Cela aurait très bien pu être lié à la chaleur ou une irritation due à sa couche… Mais Natalie le sait : elle doit emmener son fils à l’hôpital de toute urgence. « Pour une raison que je ne m’explique pas, elle a senti qu’elle devait l’emmener au plus vite à l’hôpital », a  d’ailleurs témoigné Allen Baldwin, le mari de Natalie.

C’est donc à l’hôpital de Tynemouth, où la famille vit que le petit Jenson est admis. Et là, tout va très vite. Les médecins reconnaissent les symptômes d’une méningite foudroyante et en quelques heures seulement l’état du bébé s’aggrave…

jenson baldwin a lhopital pour soigner sa meningite 2

Jenson est sorti d’affaire !

L’état du petit garçon étant critique, il est alors transféré dans un grand hôpital pour enfant à Newcastle où il est immédiatement pris en charge. Là-bas, Allen Baldwin, qui travaille sur une plate-forme pétrolière, rejoint sa famille en urgence.

Le petit Jenson aura besoin d’être intubé et aussi de bénéficier d’une transfusion sanguine mais les médecins réussissent à tirer d’affaire le garçonnet. D’après eux, il ne devrait garder aucune séquelle. En apprenant l’histoire de cette famille, l’équipe médicale ne peut que féliciter Natalie Baldwin pour son flair. Sans une intervention aussi rapide, cette méningite aurait pu être mortelle en quelque jours, voire heures.

jenson baldwin et sa maman

La méningite bactérienne

En effet, la méningite bactérienne, à l’inverse de sa sœur la méningite virale qui est sans danger et se soigne d’elle-même, est très dangereuse, notamment pour les jeunes enfants qu’elle touche majoritairement. Cette maladie est, comme son nom l’indique, une infection des méninges qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière. Diagnostiquée ou prise en charge trop tard, la méningite peut laisser des séquelles neurologiques ou provoquer le décès.


Les symptômes de la méningite bactérienne sont de la fièvre, des maux de tête, une raideur dans la nuque et des vomissements. Et, comme pour Jenson Baldwin, des taches sur la peau.

« Je ne peux pas arrêter de penser que si je n’avais pas reconnu les symptômes si vite, il pourrait ne plus être là… » a déclaré Natalie, une fois son bébé tiré d’affaire. Tout comme Natalie, mieux vaut être attentif à chaque anomalie que votre petit peut développer, en faisant confiance à son instinct maternel, et surtout en consultant très vite.

jenson baldwin a lhopital pour soigner sa meningite

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire