Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Pourquoi la sécurité sociale italienne veut-elle obliger les papas à prendre leur congé paternité ?

congé-papa-bébé hospitalisé

Prendre un congé paternité ou alors écoper d’une amende. En Italie, Tito Boeri, directeur de l’institut national de prévoyance sociale (INPS), ne souhaite plus que ce soit toujours les jeunes mamans qui fassent l’éducation de leur enfant. Et pour y remédier, il a décidé de « punir » les jeunes pères qui ne prendraient pas leur congé paternité de deux semaines, selon les informations du site français Les Echos..

En Italie, les femmes ont beaucoup de mal à trouver du travail. La raison ? Deux jours de congé paternité pour les papas, et c’est donc aux femmes de s’occuper de bébé. Voilà pourquoi, Tito Boeri souhaite que les papas prennent un congé paternité afin de « rompre le cercle vicieux fondé sur un équilibre erroné qui permet à l’homme d’avoir plus de pouvoir pour décider qui doit travailler et qui doit s’occuper des enfants », toujours selon le site français. Selon les statistiques parues dans la revue Elle ! Active !, moins de 50% des femmes travaillent en Italie, contre 64% en moyenne dans l’Union Européenne. Mais ce n’est pas tout, une italienne sur deux cesse de travailler dès la naissance du premier enfant et 30% des femmes seulement continuent de travailler à partir de la naissance du second enfant. Alors non seulement elles sont moins bien payées que les hommes lorsqu’elles retournent au travail, mais en plus « elles sont perçues comme de mauvaises mères » lorsqu’elles y sont, a souligné Tito Boeri. Qui souhaiterait alors continuer à travailler dans des conditions pareilles ?

Corriger les inégalités

Le but de Tito Boeri ? Corriger les inégalités hommes-femmes très présentes en Italie. En obligeant les pères à prendre un congé paternité de deux semaines, cela contribuerait « au développement cognitif de l’enfant », a affirmé Tito Boeri, citant de nombreuses études. La raison de l’amende ? « Il faut un choc pour rompre ces équilibres culturels, les incitations ne servent pas », explique-t-il, selon les Echos. Et ainsi, avec plus de femmes sur le marché du travail, cela permettrait à l’économie de se développer. Et puis, maman à la maison qui s’occupe des enfants à la maison et papa au travail, cette mentalité est un peu dépassée non ? Sauf si la maman a toujours souhaité être mère au foyer et ainsi elle ne fait que réaliser son rêve !

Toutefois, la loi n’est pas encore passée. Il s’agit encore d’une proposition que le gouvernement doit accepter. Et puis quinze jours de congé paternité vont-ils vraiment suffire à changer les mentalités ? Affaire à suivre…


Et en France ?

Dans notre pays, le congé parental est ouvert aux papas tout comme aux mamans pour une durée maximale de trois ans (deux ans pour la maman ou deux ans pour le papa et un an pour la mère ou un an pour le père). En ce qui concerne le congé paternité, c’est un droit ouvert à tout salarié. Au maximum, la durée du congé paternité est de 11 jours consécutifs (et 18 jours en cas de naissances multiples). Ces jours s’ajoutent aux trois jours d’absence autorisés prévus par le Code du travail. Le congé paternité peut alors débuter à la suite de ces trois jours d’absence ou plus tard, mais doit être pris impérativement durant les 4 mois qui suivent la naissance de bébé. Attention, le congé paternité ne peut pas être fractionné (source Ameli). Selon les statistiques, ils seraient 69% à prendre leur congé paternité, mais neuf pères sur dix ne le prendraient pas en entier. Quant au congé parental, aux dernières nouvelles, cette possibilité de pause professionnelle concernerait moins de 5% des pères… Il y a encore du chemin à faire !

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire