Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Se coucher sur le dos pendant la grossesse augmenterait-il le risque d’avoir un bĂ©bĂ© mort-nĂ© ?

Se coucher sur le dos pendant la grossesse augmenterait-il le risque d’avoir un bĂ©bĂ© mort-nĂ© ?

Une nouvelle Ă©tude nĂ©o-zĂ©landaise pourrait bien dissuader les futures mamans de dormir sur le dos pendant leur troisiĂšme trimestre de grossesse. En effet, les recherches montrent que se coucher dans cette position stresserait le fƓtus et augmenterait le risque de donner naissance à un bĂ©bĂ© mort-nĂ©. NĂ©anmoins, les experts disent qu’il est encore trop tĂŽt pour faire des recommandations basĂ©es sur ces rĂ©sultats. Donc, pas de panique, si vous ĂȘtes enceinte et que vous vous allongez sur le dos, ne changez pas vos habitudes pour autant.

« Il n’est pas encore possible d’Ă©tablir un vĂ©ritable lien entre la position de la mĂšre et le risque d’avoir un bĂ©bĂ© mort-né à partir de cette simple Ă©tude. De solides recherches seront nĂ©cessaires », affirme Hannah Knight, porte-parole du CollĂšge Royal des obstĂ©triciens et gynĂ©cologues au Royaume-Uni, dans un communiquĂ©. « Les femmes devraient dormir dans une position qui est confortable pour elles« , ajoute-elle.

Une position légÚrement plus stressante pour le bébé

Au cours de leurs recherches, les scientifiques de l’UniversitĂ© d’Auckland ont surveillĂ© 29 femmes enceintes en bonne santĂ© ainsi que leur fƓtus tandis qu’elles se couchaient dans des positions diffĂ©rentes (sur leur cĂŽtĂ© droit, gauche ou sur leur dos) pendant des sessions de 30 minutes. Les futures mamans étaient enceintes de 35 Ă  38 semaines.

Les chercheurs ont constatĂ© que, lorsqu’elles Ă©taient allongĂ©es sur leur dos ou sur leur cĂŽtĂ© droit, les fƓtus Ă©taient plus susceptibles d’ĂȘtre dans un Ă©tat de sommeil qui est associĂ© Ă  l’utilisation de moins d’oxygĂšne, par rapport Ă  celles qui se couchent sur leur cĂŽtĂ© gauche. En outre, lorsque les femmes Ă©taient allongĂ©es sur leur dos, les fƓtus Ă©taient plus susceptibles de passer d’un Ă©tat plus actif Ă  l’Ă©tat de sommeil, comparativement aux femmes couchĂ©es sur leur cĂŽtĂ© gauche. Les chercheurs ont Ă©galement examinĂ© la variabilitĂ© du rythme cardiaque (ou intervalle entre deux contractions du cƓur) des fƓtus. Ils ont Ă©tabli un lien entre les femmes enceintes qui se reposent sur le dos et une rĂ©duction de la variabilitĂ© du rythme cardiaque chez le fƓtus, par rapport aux femmes qui se couchent sur leur cĂŽtĂ© gauche. Une variabilitĂ© plus faible du rythme cardiaque est connue pour engendrer la dĂ©tresse fƓtale.

Il n’est pas question de s’alarmer pour autant

Dans l’ensemble, les rĂ©sultats suggĂšrent que, pour les femmes de l’Ă©tude qui se couchent sur le dos, le bĂ©bĂ© est lĂ©gĂšrement plus stressĂ©. Le fƓtus s’adapte Ă  cette position en passant Ă  un Ă©tat oĂč moins d’oxygĂšne est consommĂ©. Aucune femme de l’Ă©tude n’a donnĂ© naissance Ă  un bĂ©bĂ© mort-nĂ©.  NĂ©anmoins, les chercheurs prĂ©cisent que «  la position allongĂ©e sur le dos peut porter atteinte au bien-ĂȘtre fƓtal et pour les grossesses un peu compliquĂ©es, cela peut ĂȘtre un facteur de stress suffisant pour contribuer au dĂ©cĂšs du fƓtus« .

Les chercheurs relĂšvent que pour leur Ă©tude, ils ont examinĂ© l’effet des positions des futures mamans seulement pendant qu’elles Ă©taient Ă©veillĂ©es, et ce, sur une trĂšs courte durĂ©e. Plus de recherches sont donc nĂ©cessaires pour examiner l’effet physiologique de certaines positions pendant le sommeil. Mais bon, ça reste des Ă©tudes…

À lire absolument

Laisser un commentaire