Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Saurez-vous deviner pourquoi cette maman compare son petit garçon Ă  Harry Potter ?

Saurez-vous deviner pourquoi cette maman compare son petit garçon à Harry Potter ?

Nadine Shelley, une infirmiĂšre vivant dans l’Utah aux États-Unis, a rĂ©cemment postĂ© un message sur Facebook Ă  propos de son fils, qui est devenu viral. La raison ? Si Nadine avait Ă©coutĂ© les mĂ©decins, son petit garçon ne serait pas lĂ  aujourd’hui. Si cette courageuse maman avait interrompu sa grossesse comme le prĂ©conisaient les mĂ©decins, Brayden n’aurait jamais eu la chance d’ĂȘtre le petit garçon en bonne santĂ© qu’il est aujourd’hui. Car Brayden a pu fĂȘter son premier anniversaire.

Brayden, le petit garçon qui a survécu

Si vous ĂȘtes quelque peu familier avec l’univers de Harry Potter, vous devez sĂ»rement connaĂźtre cette phrase : « Tu es le garçon qui a survĂ©cu ». Pour ceux qui ne le sauraient pas, il s’agit lĂ  de de la phrase qui caractĂ©rise Harry Potter car il est le seul garçon qui ait survĂ©cu aux sortilĂšges de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, alias Lord Voldemort. C’est Ă©galement le titre du tout premier chapitre du tout premier livre de la cĂ©lĂšbre saga de J.K Rolling. Et c’est aussi la phrase que Nadine aime utiliser pour parler de son fils, Brayden. Pourquoi ça ? Lors d’une Ă©chographie de contrĂŽle Nadine a appris que le liquide amniotique qui entourait son bĂ©bĂ© Ă©tait en train de disparaĂźtre, mettant sa vie et celle de son bĂ©bĂ© en grand danger. Les mĂ©decins ont donc conseillĂ© Ă  Nadine d’interrompre sa grossesse car le bĂ©bĂ© risquait de mourir in utero juste avant l’accouchement ou de naĂźtre avec de graves sĂ©quelles cardiaques et cĂ©rĂ©brales. Ils souhaitaient « ne pas prolonger la souffrance ». Nadine Ă©tant infirmiĂšre, elle comprenait l’avis des mĂ©decins, elle connaissait les risques, mais elle ne pouvait cesser de penser Ă  cette fameuse phrase  liĂ©e Ă  Harry Potter. Et en tant que fan absolue de la saga, elle savait que le petit Harry Potter Ă©tait devenu « Le garçon qui a survĂ©cu » grĂące au sacrifice de sa mĂšre, Lilly, qui a donnĂ© sa vie pour le protĂ©ger. Elle n’a donc pas hĂ©sitĂ© Ă  mettre sa propre vie en danger pour sauver son fils, en choisissant de ne pas interrompre sa grossesse.

Brayden est resté en soins intensifs pendant 76 jours aprÚs sa naissance

« Le plus terrifiant dans cette situation c’est que je ne savais pas si Brayden allait ĂȘtre en bonne santĂ© ou pas. Cette dĂ©cision a mis Ă©normĂ©ment de poids et de stress sur nos Ă©paules. Tous les spĂ©cialistes et toutes les statistiques Ă©taient contre nous et il y avait une forte probabilitĂ© pour que je rentre sans mon fils Ă  la maison« , a confiĂ© la maman au site web Babble. Au bout de 28 semaines de grossesse, Brayden est nĂ©, mais bien trop tĂŽt. Il a donc Ă©té immĂ©diatement pris en charge par les Ă©quipes des soins intensifs nĂ©onataux et il est restĂ© sous surveillance continuelle pendant 76 jours. Mais grĂące aux Ă©quipe de l’hĂŽpital oĂč elle a accouchĂ©, Nadine et son mari Garrett ont pu surmonter cette Ă©preuve. Ils sont d’ailleurs restĂ©s proches des mĂ©decins de Brayden, ils leur seront d’ailleurs Ă©ternellement reconnaissants des soins apportĂ©s Ă  leur fils : « Ils l’ont aimĂ©, l’ont apaisĂ©, lui ont chantĂ© des chansons et lui ont fait des cĂąlins quand il en avait besoin« , a-t-elle partagĂ©. Mais le vĂ©ritable soutient aux parents est venu de leur famille et, Ă©tonnamment, de leur voisins ! Voyez-vous, la fille aĂźnĂ©e de Nadine n’avait que 18 mois Ă  l’Ă©poque, elle Ă©tait donc trop jeune pour avoir le droit d’entrer en service de nĂ©onatalogie, donc Ă  chaque fois que les parents devaient aller voir Brayden, ils avaient besoin d’une baby-sitter. Et le moins que l’on puisse dire c’est que la mobilisation de l’entourage de la famille Shelley a Ă©té gĂ©nĂ©rale, car les aides ont Ă©tĂ© nombreuses. Heureusement, pour le petit garçon et sa maman, cette histoire se termine bien car, tout comme Harry Potter, Brayden a survĂ©cu, mais lui, sa maman est lĂ , Ă  ses cĂŽtĂ©s. Et comme elle dirait, « c’est un miracle moderne ».

18425449_1516781408344252_2503391878440712674_n

18425285_1516782981677428_4617971916221838262_n


À lire absolument