Sa manière d’habiller sa fille crée une vraie polémique sur les réseaux sociaux

Âgée d’à peine 10 mois, Mya Byrnes est déjà très célèbre sur les réseaux sociaux. La raison ? Ses tenues, achetées ou fabriquées par sa maman Amy McIndewar qui créent une vraie polémique sur la toile.

Passionnée par la mode et par sa fille, cette maman écossaise âgée de 20 ans a souhaité combiner les deux. Quasiment tous les jours, elle habille sa fille dans des tenues originales et poste une photo sur son compte Instagram : mylittlemya_x. Mya Byrnes est devenue une véritable poupée pour sa mère.

Des vêtements dignes d’une petite starlette

Veste en fausse fourrure, nœuds à gogo dans les cheveux, chaussures lassées jusqu’aux genoux, épaules à l’air, chaussettes montantes jusqu’aux genoux, crop-top, capeline vintage… L’Écossaise ne manque pas d’imagination lorsqu’il s’agit d’habiller sa fille. Le montant de ses dépenses pour vêtir sa mini-fashionista adorée sur les photos postées depuis sa naissance ? 1000 livres, soit quasiment 1 300 euros.

©Ammy McIndewar/Facebook
©Ammy McIndewar/Facebook
©Ammy McIndewar/Facebook
©Ammy McIndewar/Facebook
©Ammy McIndewar/Facebook
©Ammy McIndewar/Facebook
©Ammy McIndewar/Facebook
©Ammy McIndewar/Facebook
©Ammy McIndewar/Facebook
©Ammy McIndewar/Facebook

Des photos qui ne sont pas du goût des internautes

Amy McIndewar adore poster les photos de sa fille, pensant de cette façon, dévoiler des photos « mignonnes » selon elle. Mais certains internautes ne pensent pas la même chose.


Interviewée par le Huffington Post, la maman a confié avoir commencé les clichés car elle avait déjà vu ce genre de choses se faire sur les réseaux sociaux. Mais de nombreuses internautes l’ont pointé du doigt, l’accusant de « sexualiser » sa fille avec ces photos et de l’instrumentaliser avec des tenues qui ne sont pas de son âge.

Au site britannique Mirror, la maman a confié qu’elle allait continuer de faire des photos de sa fille, mais en bloquant le compte Instagram pour ne plus recevoir de tels messages.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire