Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Quand un bĂ©bĂ© prĂ©maturĂ© dĂ©fie les prĂ©visions des mĂ©decins

Quand un bébé prématuré défie les prévisions des médecins

Cette histoire nous montre qu’il ne faut dĂ©cidĂ©ment jamais perdre espoir. La maman de Lucas Moore a accouchĂ© Ă  seulement 23 semaines de grossesse (rappelons qu’en Angleterre la date limite d‘avortement est de 24 semaines, contre 12 en France). À sa naissance, son petit garçon ne pesait qu’une livre et une once  (soit mĂȘme pas 482 grammes…). Et alors que les mĂ©decins pensaient que le petit ne survivrait que quelques jours, il a tenu bon, et a rĂ©cemment fĂȘtĂ© son premier anniversaire ! Un hĂ©ros, ce petit gars !

L’enfant nĂ© prĂ©maturĂ©ment n’a pas de sĂ©quelles de santĂ© Ă  long terme, ce qui va peut-ĂȘtre relancer le dĂ©bat sur la date limite d’avortement Outre-Manche, nous indique le site internet du journal britannique Telegraph.

 

Bebe premature sauve 1

 

Alors qu’elle n’Ă©tait enceinte que de 22 semaines, Sylvia, la maman, a perdu les eaux. L’Ă©quipe mĂ©dicale les ont prĂ©venus elle et son compagnon Thomas, 33 ans, qu’il y avait de gros risques que le bĂ©bĂ© soit mort-nĂ©, ou que s’il survivait, son organisme serait si faible qu’il n’aurait aucune chance d’ĂȘtre protĂ©gĂ© contre les infections. Le couple a Ă©galement expliquĂ© qu’on leur a dit qu’ils ne recevraient pas d’aide mĂ©dicale si le nourrisson pesait moins d’une livre (453 grammes environ).

Sylvia n’a accouchĂ© qu’aprĂšs 10 jours de travail. À sa naissance, le bĂ©bĂ© a Ă©tĂ© placĂ© en couveuse mais les mĂ©decins se sont rendus compte qu’il souffrait d’hĂ©morragie cĂ©rĂ©brale. Ses parents affirment qu’on leur a conseillĂ© de dĂ©brancher la machine. Mais le couple, qui avait dĂ©jĂ  perdu un nouveau-nĂ© environ un mois avant cette grossesse, a voulu se battre pour son petit garçon. Et ils ont bien fait : l’hĂ©morragie a fini par se stopper et ils ont pu ramener leur bout de chou Ă  la maison aprĂšs 4 mois passĂ©s en soins intensifs.

 

Bebe premature sauve 2

 

Et le 28 aoĂ»t dernier, Lucas a soufflĂ© sa premiĂšre bougie ! Apparemment, Ă  part un lĂ©ger retard dans son dĂ©veloppement, il est aujourd’hui en bonne santĂ©. Sa famille l’appelle « notre bĂ©bĂ© miraculé ». « Lucas est un battant et nous sommes si fiers de lui », a confiĂ© sa maman de 30 ans au journal.

À lire absolument