Pourquoi les bébés nés en hiver ont-ils des poumons plus fragiles ?

La date de naissance de votre petit bout influencerait sur sa santé à l’avenir. Non ne nous sommes pas voyantes ! Mais selon une étude publiée sur le site américain PLOS ONE, il existe trois facteurs qui peuvent intervenir durant la grossesse mais aussi durant ses premiers mois, et qui peuvent jouer sur la fragilité de ses petits poumons devenus grands, à l’âge adulte.

Le premier facteur ? Le tabac

Les médecins n’auront de cesse de le répéter : fumer enceinte est très dangereux pour le fœtus. En effet, la cigarette va attaquer les organes, encrasser le placenta ou retarder la croissance. Bébé risquera d’avoir des problèmes au niveau pulmonaire et respiratoire. Alors si vous voulez avoir un bébé, que votre grossesse est programmée, le mieux reste donc d’arrêter de fumer avant.

Le professeur Cecilie Svanes et son équipe, de l’Université de Bergen, de Norvège, ont mené cette étude. Pour cela, ils ont analysé l’état de santé des personnes originaires de l’Europe, toutes âgées entre 28 et 73 ans. Ils ont ensuite comparé les données avec le déroulement de la grossesse et les premiers mois après leur naissance. Le professeur Cecilie Svanes a alors écrit dans son rapport, au sujet du fœtus dont la maman a fumé durant sa grossesse : « Ces personnes vont également être plus sensibles à la pollution atmosphérique et aux problèmes liés aux particules fines.« 

Deuxième facteur : la saison

Eh oui, c’est la surprise dans cette étude ! Un bébé qui naît en hiver a des poumons plus fragiles que les autres. À ce sujet, la principale auteure de l’étude a déclaré : « Le tissu pulmonaire et les fonctions respiratoires s’affaiblissaient plus rapidement à l’âge adulte, ce qui correspond à une accélération du processus normal de vieillissement. » À savoir que les poumons du fœtus deviennent matures ou plutôt aptes à gérer la vie aérienne durant la 34ème semaine de grossesse.


Dernier facteur : les maladies respiratoires

Plus bébé sera malade lors de ses premiers mois, c’est-à-dire s’il contracte une bronchiolite, une pneumonie ou encore la coqueluche, et plus il aura de problèmes respiratoires à l’avenir. Afin de protéger ses petits poumons, on aère souvent la maison, on ne fume pas durant la grossesse et on ne fume pas à côté de bébé… Ses poumons vous remercieront.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire