Pour son bébé il laisse un adorable souvenir avant de quitter ce monde

Malade, le papa dont je vais vous parler veut laisser le plus beau des souvenir à son tout-petit avant de mourir nous apprend le site du Daily Mail. Pour laisser une dernière trace avant son décès qu’il sait désormais proche, ce médecin a décidé de faire un cadeau particulier à son enfant.

Ian David sait que ses jours sont comptés désormais. Atteint d’une maladie neurodégénérative très grave, ce père de famille et médecin comprend alors qu’il lui reste peu de temps pour fonder une famille avec son épouse Mel qu’il a, à cause de sa maladie le poussant à se refermer sur lui-même, d’une certaine manière mis entre parenthèse. C’est alors qu’en prenant conscience qu’il veut devenir père, quelques mois après cette prise de conscience, Ian David devient l’heureux papa d’un petit bout de chou prénommé Archie.

Un cadeau-souvenir des plus adorables

Pour que son fils garde une trace de son père pour toujours, Ian David, chaque jour, a décidé de se pose devant une caméra et de se filmer en train de raconter une histoire pour enfants. Chaque jour donc, le papa débute alors ses enregistrements avec une douce phrase :  » Coucou mon garçon, il est l’heure de te lire une histoire…. ». On sait combien les petits bouts de chou aiment quand leurs parents viennent leur conter une belle histoire de magie, de fées et d’aventures merveilleuses avant de rejoindre les bras de Morphée.

Même quand papa ne sera plus là, Archie aura, d’une certaines manière, lui aussi le droit que son père lui raconte une petite histoire avant de s’endormir paisiblement. De cette manière, le petit bonhomme sait que son papa veille sur lui avant de dormir et pourra conserver un précieux souvenir de ce père si courageux et battant. Une histoire plus que touchante.

Je vous laisse découvrir l’une des vidéos qu’a enregistré Ian David. Ce papa qui d’ailleurs avait créé une marque de bière répondant au nom de Cavalier Courage et dont les ventes sont entièrement reversées aux recherches effectuées sur les maladies neurodégénératives.


 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire