Au moment d’avorter de leur fils atteint de trisomie 21, ce couple change d’avis

La peur de l’inconnu, Claire et Benjamin Martin, un couple australien en a fait l’expérience. Après avoir passé une échographie, ils ont tous les deux appris la nouvelle que tous les parents redoutent : leur enfant était atteint du syndrome du Down, plus communément appelé trisomie 21. Ils songent alors à un avortement… jusqu’à ce qu’ils changent d’avis.

De nombreuses discussions à ce sujet

Interviewée par le Daily Mail Australien, Claire Martin a raconté sa discussion avec son mari. Ils ne savaient pas quoi faire après avoir appris la nouvelle… Pour le futur papa, c’était clair : « Rentrons à la maison, nous ne pouvons pas tuer ce bébé. » Mais après de nombreux entretiens avec les médecins, apprendre comment allait être leur bébé, les pleurs se sont amplifiés et interrompre la grossesse leur a semblé la solution. Cela s’est davantage accentué lorsqu’ils ont discuté avec leurs amis et leur famille.

Au Daily Mail australien, Claire Martin a raconté : « Quand j’ai dit à ma famille que j’étais enceinte d’un bébé atteint de trisomie 21, tout le monde m’a pris dans ses bras en me disant ‘Je suis désolé’. » Et la jeune femme n’en pleurait que davantage, la confortant dans sa décision d’interrompre sa grossesse.

Mais dans la salle d’attente, ils ont fait demi-tour

Dans la salle d’attente, prêts à mettre un terme à cette grossesse, les pensées se multipliaient dans la tête de Claire et Benjamin Martin. Contre toute attente, ils ont décidé de sortir et de garder leur bébé ! Le petit Xavier est alors venu au monde, et immédiatement, les heureux parents sont tombés amoureux de leur enfant. Pour la jeune maman, « nous avions un petit bébé parfait ». À présent, le couple ne regrette pas du tout sa décision, il s’agissait surtout de peur : « Je ne savais pas à quoi m’attendre », a confié la maman. Mais tout cela est derrière eux maintenant, et l’avenir avec leur enfant les attend.


La trisomie 21, qu’est-ce-que c’est ?

Les personnes atteintes de trisomie 21 ont tout simplement trois chromosomes 21 au lieu de deux. Ainsi, cela entraîne un déséquilibre dans le fonctionnement des cellules, particulièrement dans le système neuronal.

Les causes de ce handicap ne sont pas encore connues, mais on en voit toutefois des signes, comme le retard mental mais aussi psychomoteur (en moyenne, la position assise s’acquiert à 1 an, bébé marche vers 2 ou 3 ans et commence à parler vers 4 à 5 ans). Toutefois, un enfant atteint de trisomie 21 peut être aidé et ainsi progresser vers une autonomie intellectuelle et sociale.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire