Pour lutter contre la mortalité infantile, cet hôpital distribue des boîtes en carton

Il est essentiel d’assurer une bonne qualité de sommeil à son bébé, pour qu’il puisse littéralement « dormir comme un bébé », à l’abri de tout danger (écrasement, étouffement)… Et pour permettre aux nourrissons de se reposer en sécurité, le Temple University Hospital de Philadelphie (en Pennsylvanie) a eu une idée simple mais éclairée : une boîte en carton ! Depuis le 1er mai, chaque bébé à naître se voit offrir une boîte en carton qui peut faire office de berceau jusqu’à ses quatre mois.

Une mesure mise en place pour lutter contre la mortalité infantile

Le docteur Megan Heere, qui est pédiatre au Temple University Hospital, a rappelé à l’Associated Press que les taux de mortalité post néonatale et infantile de la ville de Philadelphie étaient presque deux fois supérieurs aux taux moyens des Etats-Unis. Selon elle, la principale cause de la mortalité infantile, c’est le co-sleeping, le fait de dormir dans le même lit que son bébé. Une pratique qui est revenue en force ces dernières années, mais qui met selon elle, en danger la sécurité du bébé en augmentant les risques d’étouffement et de mort subite du nourrisson. « Le bébé devrait partager la chambre de ses parents, mais pas leur lit« , a-t-elle affirmé.

Suite à ces deux constats, l’équipe médicale du Temple University Hospital a décidé de distribuer des berceaux en carton (Baby Boxes) à tous les nouveaux parents, pour que chaque famille puisse offrir à son nouveau-né un environnement sécurisé.

boite naissance bebe maternite usa

La boîte en carton, une solution miracle ?

Une boîte en carton pour lutter contre la mortalité infantile ? Cette initiative peut laisser perplexe. Mais les Baby Boxes possèdent des avantages : elles sont peu encombrantes et légères, et donc parfaitement mobiles. Elles peuvent très facilement accompagner les parents dans toute la maison, pour qu’ils puissent surveiller la sieste de leur enfant ou placer la boîte au pied du lit lors d’une tétée nocturne ou du câlin du soir. Or, il est très courant de s’endormir avec le bébé lors d’une tétée, d’un biberon ou d’un câlin, et de n’avoir plus d’énergie de se lever afin d’aller coucher le bébé dans sa chambre. En plaçant la boîte au pied du lit, les parents seront moins susceptibles de garder le bébé avec eux.

La Baby Box permet également aux parents de pouvoir coucher leur bébé en toute sécurité quels que soient leurs moyens : pour certains, le co-sleeping est plus une nécessité financière qu’un choix. Ces boîtes seront en outre remplies de produits de première nécessité pour accompagner les premiers mois d’un bébé : matelas adapté à la boîte, draps, body, gigoteuse, couches, lotions, livre d’images, guide à l’attention des jeunes parents… Un véritable kit de naissance qui sera particulièrement bienvenu chez les familles les plus démunies.

Mais également chez les familles les moins préparées ! Le premier bébé à avoir reçu une Baby Box est né avec deux semaines d’avance… Prenant au dépourvu ses parents, qui n’avaient pas encore acheté tout le matériel dont ils auraient besoin, comme l’a déclaré sa maman, Brianna Devero, à Associated Press.


Les baby box ont fait leurs preuves en Finlande

Si les Baby Box peuvent paraître insolites, elles ne datent pas d’hier… En Finlande, une boîte de naissance est distribuée aux jeunes mamans depuis 1938. Cette mesure s’est ancrée dans les traditions lorsque le gouvernement a découvert son efficacité pour lutter contre la mortalité infantile. Aujourd’hui, 95% des bébés finlandais dorment dans une boîte, d’après la BBC.

Une popularité impressionnante, qui a donné des idées à certains… Des papas finlandais ont ainsi créé l’entreprise Finnish Baby Box, qui exporte cette tradition en commercialisant des boîtes de naissance complètes, à partir de 399 euros.

En attendant l’arrivée de boîtes de naissance dans les maternités de France, il ne faut pas perdre de vue les règles élémentaires pour offrir à bébé un sommeil sécurité : plutôt que de dormir avec bébé, le coucher dans un couffin près du lit ; le faire dormir tout seul dans son berceau ; le coucher sur le dos ; ne rien laisser dans le berceau (pas même un doudou ou un oreiller) et ne pas surchauffer la chambre (pas plus de 19°C).

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire