Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Le tarif des consultations des sages-femmes va augmenter en janvier 2019

Le 29 mai dernier, un avenant à la convention des sages-femmes a été signé entre les syndicats (L’Organisation Nationale Syndicale des Sages-Femmes ONSSF et l’Union Nationale et Syndicale des Sages-Femmes UNSSF) et l’Assurance maladie. Cet accord prévoit une revalorisation des tarifs des consultations, un renforcement des missions de prévention et une meilleure répartition géographique de la profession. L’ensemble de ces mesures représente, selon l’assurance maladie un gain de 22.1 millions d’euros.

Premier point : des mesures pour améliorer la répartition géographique des sages-femmes

Le constat est simple : le nombre de sages-femmes ne cesse de croître et la répartition de la profession sur le territoire est très inégale, en effet certaines zones apparaissent sous dotées alors que d’autres zones sont au contraire sur-dotées. L’Assurance maladie dénombre en 2016 plus de 5400 sages-femmes exerçant en libéral. La convention prévoit une augmentation des aides allouées à l’installation en zones déficitaires qui passent de 28 000 à 38 000 euros. De plus, dans les zones sur-dotées, l’installation d’une sage-femme reste conditionnée au départ d’une autre.

Deuxième point : une revalorisation des tarifs pratiqués

La hausse d’honoraire concerne plusieurs actes. Tout d’abord, la visite à domicile sera facturée 25 euros et la rééducation périnéale passera à 21 euros. L’observation et la prise en charge d’une grossesse pathologique sera également revalorisée et passera à 43.7 euros alors que la prise en charge d’une grossesse multiple sera facturée 63.3 euros. La prise en charge des urgences et des accouchements le week-end et la nuit seront également revus à la hausse puisque « une prise en charge en urgence des patientes à hauteur de 40 euros le dimanche et les jours fériés, de 50 euros entre 20h00 et minuit et de 80 euros entre minuit et 8h00 du matin, pour les actes d’accouchement et de surveillance du travail« .


Troisième point : les missions de prévention soutenues

Les sages-femmes vont pouvoir proposer une première consultation de contraception et de prévention sur les infections sexuellement transmissibles auprès des jeunes filles. Cette consultation particulière sera facturée à hauteur de 46 euros. Une consultation de prévention en début de grossesse, permettra aux sages-femmes d’informer au mieux les patientes sur certains comportements à risques pendant la grossesse. Cette consultation sera valorisée à hauteur de 35.28 euros. Enfin, le programme Prado d’accompagnement des femmes après leur accouchement sera poursuivi et renforcé et les sorties précoces après accouchement seront encouragées.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire