De moins en moins de gynécologue : le suivi des femmes est en danger

C’est un fait : en France, il y a de moins en moins de gynécologues médicaux. Conséquence directe : les femmes vont avoir plus de mal à être suivie. Décryptage d’un phénomène inquiétant.

Baisse des gynécologues médicaux

Le chiffre est vertigineux : entre 2007 et 2017, le nombre de gynécologues médicaux a chuté de 42%. On dénombre ainsi plusieurs départements complètement dépourvus de ces professionnels de santé. Et ces chiffres risquent de baisser encore avec le départ prévu à la retraite de nombreux praticiens dans les prochaines années.

Pourquoi une telle situation ? Tout simplement parce que la spécialité à été supprimée en 1987 pour finalement être rétablie en 2003. Mais actuellement, le nombre de places d’internat proposé chaque année pour combler le déficit ne suffit pas à remplacer les départs des anciens praticiens.

Si la situation ne s’améliore pas, c’est tout le suivi des femmes qui risque d’être compromis avec des conséquences sérieuses : moins de frottis ou de prévention des cancers gynécologiques, moins d’informations sur la sexualité…

La ministre des Solidarités et de la Santé est donc sans cesse sollicitée pour mettre en place de vraies solutions comme par exemple une vraie augmentation des places d’internat ou des campagnes médiatiques pertinentes.

Rôle des gynécologues médicaux

La gynécologie-obstétrique est une spécialité médicale qui peut se scinder en deux catégories : la gynécologie obstétrique qui s’occupe de la femme pendant la grossesse et l’accouchement, et la gynécologie médicale qui s’occupe de la femme en dehors de la grossesse. Les gynécologues obstétriciens peuvent accoucher ou opérer contrairement aux gynécologues médicaux.


Si ce sont principalement les gynécologues obstétricaux et les sages-femmes qui sont en charge du suivi des femmes enceintes, les gynécologues médicaux peuvent suivre la grossesse d’une femme jusqu’à son septième ou huitième mois. Nombreuses sont les femmes qui font confiance à leur gynécologue médical et préfère être suivies pendant la période pré conceptionnelle et pendant les premiers mois de grossesse par ce spécialiste.

Dans tous les cas, pour votre suivi de grossesse, quel que soit le professionnel de santé, il faut que vous soyez à l’aise avec lui et en confiance pour que votre suivi se passe au mieux.