Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Les patchs de nicotine, inopĂ©rants chez les femmes enceintes !

Les patchs de nicotine, inopérants chez les femmes enceintes !

Fumer enceinte, non. De nombreuses mamans fumeuses prennent le parti d’arrĂȘter d’enchaĂźner les paquets de cigarettes lorsqu’elles attendent un heureux Ă©vĂ©nement et utilisent, par exemple, des patchs de nicotine. Un Ă©tude nationale, mise en place entre 2007 et 2012 par l’hĂŽpital de la PitiĂ© SalpĂȘtriĂšre Ă  Paris, dĂ©montre que ces patchs seraient inefficaces chez les femmes enceintes.

 

Un nourrisson beaucoup plus chĂ©tif, un risque de prĂ©maturitĂ© augmentĂ© et autres complications…. A cause de la cigarette, bĂ©bĂ© et sa maman risquent d’affronter de nombreux et dangereux problĂšmes de santĂ©. Voila pourquoi les mĂšres fumeuses choisissent de protĂ©ger au maximum leur enfant Ă  naĂźtre en utilisant des patchs. Mais est-ce vraiment une bonne idĂ©e ? L’hĂŽpital de la PitiĂ© SalpĂȘtriĂšre a dĂ©cidĂ© d’Ă©tudier le comportement de ces femmes enceintes pour voir si les patchs avaient une rĂ©elle incidence sur leur consommation de cigarettes. RĂ©sultat ?

 

402 femmes majeures, enceintes et fumant plus de cinq cigarettes par jour ont participĂ© Ă  l’Ă©tude. La moitiĂ© d’entre elles ont reçu des patchs placebo, l’autre moitiĂ© des patchs dosĂ©s en nicotine et censĂ©s agir pendant 16 heures. La nicotine prodiguĂ©e a Ă©tĂ© poussĂ©e jusqu’Ă  30mg/jour, c’est-Ă -dire une dose Ă©levĂ©e sur une exposition longue. Une quantitĂ© si forte inculquĂ©e aux femmes enceintes est d’ailleurs une premiĂšre dans le monde scientifique. Le but de ces fortes doses ? Obliger le corps de la maman Ă  rĂ©agir et Ă  combler sa dĂ©pendance Ă  la cigarette par des patchs.

 

Mais l’Ă©tude a mis en avant un autre rĂ©sultat. Seules 11 mamans utilisant un patch de nicotine ont totalement arrĂȘter de fumer pendant la grossesse, et 10 du groupe placebo. L’arrĂȘt de la cigarette s’est donc fait grĂące Ă  la volontĂ© de ces mamans, et non grĂące Ă  l’effet du patch. De plus, le poids moyen des bĂ©bĂ©s Ă  la naissance variait peu : de 3,065g pour le groupe nicotine Ă  3,015g pour le groupe placebo. En revanche les nouveaux-nĂ©s des femmes devenues totalement abstinentes Ă©taient un peu plus gros : 3,364g en moyenne.

 

Si l’Ă©tude prouve que le patch de nicotine n’a aucun effet sur la femme enceinte, elle rappelle Ă©galement que fumer pendant la grossesse a une incidence directe sur la santĂ© du bĂ©bĂ©, comme en tĂ©moigne le poids trĂšs lĂ©ger des nourrissons des mĂšres cobayes. Enceinte la cigarette c’est niet !

À lire absolument