Enceinte ou jeune maman : suis-je concernée par les nouvelles consultations complexes des médecins ?

A partir du 1er novembre 2018, le tarif de certaines consultations va changer. Il s’agit essentiellement de consultations qui demandent plus de temps au médecin. Ces consultations, appelées consultations complexes ou très complexes, permettront au praticien d’éclairer et de guider au mieux les patients. Alors enceinte ou jeune maman, suis-je concernée ? On fait le point sur Neuf Mois.

Consultations complexes, qu’est-ce que ça change ?

Les consultations complexes, voire très complexes, sont des consultations qui prennent plus de temps car le médecin doit traiter un problème de santé compliqué. Ces consultations étant différentes des consultations classiques, elles seront plus chères et se nommeront consultations complexes, voire très complexes. Ces consultations passeront respectivement à 46 euros pour les consultations complexes et à 60 euros pour les très complexes. Certaines d’entre elles qui demandent plus de temps au médecin pourront être majorées. Ces consultations seront toujours remboursées par la sécurité sociale à 70% et à 100% pour les personnes souffrant d’affection longue durée (ALD).

Enceinte, suis-je concernée par ces consultations ?

Les femmes enceintes peuvent être amenées à avoir des consultations complexes plus longues que les autres, qui seront majorées de 16 euros. Les femmes souffrant de pathologies endocriniennes pendant la grossesse pourront bénéficier de ces consultations, que ce soit chez leur médecin généraliste ou chez leur gynécologue-obstétricien. Concrètement, ces consultations permettront de mieux expliquer la pathologie, d’envisager une surveillance accrue ou de choisir le niveau de maternité où accoucher. Les couples consultant pour un bilan de fertilité pourront également bénéficier de consultations majorées : le médecin pourra prendre le temps d’expliquer au couple le bilan des diagnostics effectués, les stratégies thérapeutiques à mettre en œuvre, les probabilités de réussites des différentes aides à la procréation ou encore les questions de législation.


Les pédiatres aussi peuvent avoir recours à des consultations complexes ou très complexes

La consultation complexe de suivi du nourrisson de la maternité au 28ème jour rentre dans la catégorie des consultations complexes. Les consultations d’enfants prématurés de moins de 7 ans pourront être majorées pour pouvoir mettre en œuvre les bilans moteurs et sensoriels, conseiller et informer les parents. Les pédiatres et chirurgiens pédiatriques pourront aussi avoir recours à des consultations très complexes pour les pathologies graves touchant le fœtus ou les très grandes prématurités. Ces consultations permettront de prendre le temps d’informer au mieux les parents, les aider dans leurs démarches d’une éventuelle prise en charge.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire