En train de lire
Le médecin Michel Cymes fait le point sur les produits à éviter pour laver bébé

Le médecin Michel Cymes fait le point sur les produits à éviter pour laver bébé

Nombreux sont les produits proposés pour la toilette des bébés. Lingettes, laits pour le corps, savons, parfum… la table à langer de bébé est souvent recouverte de produits en tout genre, mais parfois, il suffit de peu pour faire le nécessaire. Sur RTL, le médecin et chroniqueur radio Michel Cymes a parlé de tous ces produits pour laver votre nouveau-né.

Un seul produit peut suffire

« La tendance est au minimalisme et à la simplicité, ce qui fera autant de bien à vos finances qu’à la santé de vos enfants. Tout cela vient sans doute en réaction à l’explosion des allergies, dont beaucoup sont dues aux ingrédients qu’on trouve dans les produits cosmétiques« , explique Michel Cymes. Il est difficile de se munir d’un produit unique pour la toilette de son bébé. Néanmoins, certaines compositions sont à bannir, ce qui vous donnera un choix plus restreint. « Il faut se munir d’une loupe pour lire la composition des produits sur l’emballage, et surtout savoir ce qui est à éviter. Le phénoxyéthanol, par exemple, si vous croisez ce mot, passez votre chemin. L’Agence de sécurité du médicament considère que les enfants de moins de 3 ans doivent rester à l’écart de cet ingrédient« , prévient le médecin. Ensuite, il faut aussi se méfier de tout ce qui est allergènes, irritants et perturbateurs endocriniens. Pour cela, Michel Cymes propose de télécharger l’application gratuite Quelcosmetic qui vous aidera à trouver les produits adaptés à votre bébé.

« On ne met pas d’eau de toilette ou de parfum à un bébé »

Selon Michel Cymes, « la composition de ces produits (parfums pour bébés) est un secret industriel, on ne sait pas ce qu’il y a dedans et on ne peut pas exclure qu’ils contiennent des allergènes« . Et pour les lingettes « mieux vaut donc rincer les fesses et surtout bien les sécher en tapotant dessus, sinon il peut y avoir irritation et vous allez vous précipiter sur la première crème venue pour soulager votre enfant« , ajoute l’expert. Enfin, pour Michel Cymes, il faut se méfier de deux choses, la mention « spéciale bébé » qui ne veut pas forcément dire grand chose et le fait qu’un produit soit vendu en pharmacie. « Elle ne fait l’objet d’aucun contrôle. Et puis, ce n’est pas parce qu’un produit est vendu en pharmacie qu’il est meilleur qu’un produit en supermarché. Ce choix est souvent un choix délibéré fait par la marque pour des raisons marketing, et uniquement pour ça« .


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire