Le cœur d’un enfant opéré avec succès grâce à une impression 3D

Un chirurgien cardiaque en pédiatrie a opéré un enfant de 14 mois avec succès grâce une impression 3D , rapporte le Courier Journal, quotidien de l’État du Kentucky aux États-Unis. En effet, si les imprimantes 3D sont souvent utilisées pour l’impression de prothèses ou de tissus humains, de plus en plus de chirurgiens l’utilisent en vue de visualiser les parties du corps qu’ils doivent opérer.

C’est par ce biais que le Docteur Erle Austin de l’Hôpital pour enfants de Kosair à Louisville a pu sauvé Roland Lian Cung Bawi, un tout-petit âgé de 14 mois et atteint d’une maladie cardiaque grave. Le cœur de ce bébé présentait de nombreuses anomalies et sans cette intervention il n’aurait pas survécu. Avant d’avoir recours à la technologie 3D, le chirurgien avait imprimé en 2D des images du cœur afin d’interroger d’autres praticiens sur la meilleure façon d’opérer Roland Lian Cung Bawi. Mais ces dernières étaient insuffisantes pour mettre d’accord le corps médical.

Suite à ces conclusions contradictoires, Erle Austin, le chirurgien, a décidé de faire appel aux chercheurs de la School of Engineering de Louisville. Les ingénieurs et le docteur ont alors utilisé une imprimante 3D, la Makerbot Replicator 2X, pour reconstituer le cœur malade du petit birman. L’idée était d’obtenir un objet en 3D et semblable au cœur du patient pour lui éviter des opérations exploratoires. Afin que le chirurgien puisse étudier au mieux les anomalies, ils ont créé un cœur dont la taille était 50% plus grande que la taille initiale. De plus, le matériau utilisé se rapprochait grandement de celui de l’organe vital. Enfin, le cœur en trois dimensions a été imprimé en trois parties différentes pour permettre au corps médial d’en visualiser l’intérieur.

 

coeur 3D

 

Le chirurgien explique qu’avoir à sa disposition le modèle lui a permis de savoir exactement ce que qu’il devait faire et comment il pouvait le réaliser. « C’était un énorme avantage », raconte-t-il. L’opération était donc devenue beaucoup moins risquée et son temps largement réduit. Lundi 10 février 2014, l’intervention chirurgicale a été réalisée avec succès.

Timothy Gornet, l’un des chercheurs de l’Université conclut que : « Si lui et son équipe sont souvent habitués à réaliser du matériel d’aviation, ils savent qu’ils peuvent désormais sauver des vies ». La fin du reportage revient au papa de Roland Lian Cung Bawi qui remercie les médecins en concluant qu’en Birmanie, Roland n’aurait pas pu être sauvé.


 

Pour celles qui souhaitent mettre des images sur ces explications, retrouvez en vidéo l’histoire de Roland Lian Cung Bawi et la présentation de ce modèle de cœur en 3D.

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire