Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop Grossesse

L’association SOS Préma va gravir le Mont Blanc pour les bébés prématurés

Il n’est pas facile d’être parent d’un bébé né prématuré. Alors, afin de sensibiliser le plus de personne possible, l’association SOS Préma a décidé de préparer une expédition, en vue de récolter le maximum de dons. L’objectif ? Aller planter le drapeau de l’association au sommet du Mont Blanc, dans les Alpes françaises.

Qu’est-ce qu’un bébé né prématurément ?

Un bébé est dit « prématuré » lorsqu’il vient au monde avant le terme. Aujourd’hui en France, de plus en plus de nourrissons naissent prématurément. Il y a plusieurs degrés de prématurité. En effet, tout d’abord les prématurés, qui naissant avant la 37ème semaine d’aménorrhée, les grands prématurés, qui naissent avant la 33ème semaine de grossesse et enfin les très grands prématurés, qui viennent au monde avant 28 semaines, soit à 7 mois de grossesse. Les chances de survie d’un nouveau-né qui vient au monde avant 24 semaines sont très rares.

Cette expédition est une idée qu’ont eue cinq parents, et qui ont évidemment tous un enfant né prématuré. Le projet, intitulé « Une cordée d’avance » a pour but de sensibiliser de nombreuses personnes à la lutte que mènent, chaque jour, plus de 55 000 enfants nés prématurés tous les ans en France (Source Santé-Médecine).

Un combat qui se poursuit en soins de néonatalogie

Leur combat pour survivre commence dès lors qu’ils sont sortis du ventre de leur maman. Bien qu’ils ne pèsent, pour la plupart, pas plus de 800 grammes. Sur la page Facebook de ce projet, l’équipe a alors expliqué leurs motivations : « Parce que nos petits héros nés avec une longueur d’avance se sont dépassés pour respirer, s’alimenter, grossir… nous aussi avons décidé de repousser nos limites en réalisant l’ascension du Toit de l’Europe. » 


Alors, afin de pouvoir continuer à développer leurs petits poumons et leur cerveau, les bébés sont placés en couveuse, en soins de néonatalogie et donc loin de leurs parents. Ce qui est donc non seulement difficile pour les petits bouts, mais aussi pour les parents.

L’objectif ? 4 810 euros !

Ainsi, voilà qu’en juillet 2016 prochain, ces cinq parents, un guide de haute montagne et sa femme, mais aussi trois bénévoles et un deuxième guide graviront le Mont Blanc et ses 4 810 mètres d’altitude. Afin de pouvoir dormir, manger… L’équipe a lancé un appel aux dons, dont l’objectif n’est autre que la hauteur que culmine le Mont Blanc. Les fonds récoltés seront évidemment reversés à l’association SOS Préma.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire