La méthode A.B.A., une aide essentielle et efficace pour les enfants autistes

L’autisme concerne malheureusement de nombreux enfants et bébés en France. Pouvant se manifester avant l’âge de 3 ans, l’autisme affecterait en France 1 nouveau-né sur 150 selon la Haute Autorité de Santé. De plus, selon l’OMS, le diagnostic pourrait s’établir entre 2 et 3 ans en prenant en compte certaines caractéristiques du développement et du comportement. D’ailleurs, les parents sont souvent les premiers à remarquer certains troubles de l’interaction sociale déficiente mais des méthodes aident pour aller mieux. C’est le cas de la méthode A.B.A. Décryptage.

Une méthode personnelle qui réussit à faire avancer un enfant autiste

La méthode A.B.A. (Applied Behaviour Analysis ou Analyse Appliquée du comportement) est une méthode américaine qui stimule le cerveau et qui permet aux enfants autistes d’apprendre, de se développer socialement et de communiquer avec autrui. D’ailleurs, la technique semble séduire de plus en plus de parents et ce dans le monde entier. Elle permet, entre autres, de mieux aider un enfant autiste à vivre au quotidien. L’A.B.A. permet de stimuler, de travailler et de récompenser tout à la fois l’enfant autiste. Elle corrige surtout les comportements qui ne peuvent pas correspondre au développement « normal » d’un enfant. Néanmoins, quelques réticents appellent à arrêter cette méthode, comparable, selon eux, à du « dressage ».

En plus d’un accompagnement personnalisé pour les enfants autistes, cette méthode peut également aider des personnes non atteintes par ce trouble neurologique. Elle permet surtout d’améliorer le comportement humain et sociétal d’un individu, sans pour autant viser une seule et même catégorie de personnes.

En France, la méthode fait encore débat

Aux États-Unis et au Canada, la méthode est devenue monnaie courante lorsqu’il s’agit d’aider des enfants autistes mais en France, les parents restent encore réticents. Et pour cause : les parents concernés déplorent le peu de prise en charge par la Sécurité Sociale. Pour beaucoup, cette méthode représente un gouffre financier. Il faut faire appel à des éducatrices spécialisées en A.B.A. et même si la prise en charge a évolué (il y a encore quelques années elle était inexistante), il en reste encore une grande partie à la charge des parents.

Voir Aussi

C’est notamment pour cela que beaucoup de parents hésitent encore à faire appel à cette méthode alors même que ceux qui la pratiquent voient des progrès notables seulement au bout de 3 mois de méthode A.B.A.. Et c’est pourquoi les professionnels de la santé en France se battent déjà depuis une dizaine d’années pour faire évoluer le regard porté sur cette méthode et inciter plus de parents à la pratiquer (tout en recevant une aide financière qui peut faciliter les premiers temps).

Reste tout de même la question du long terme : comment continuer à pratiquer la méthode A.B.A. sachant que celle-ci représente un gouffre financier ? Certains parents estiment à environ 3 000 euros par mois la dépense afin d’aider leur enfant autiste…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire