Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Pourquoi impliquer les parents dans la prise en charge de leur enfant autiste réduit les symptômes ?

En règle générale, un enfant atteint d’autisme rencontre des problèmes dans trois secteurs du développement et de l’apprentissage, à savoir le langage et la communication, le comportement et l’interaction sociale. La gravité de ces symptômes peut ensuite varier d’un enfant à un autre. Toutefois, selon une récente étude réalisée par des chercheurs de l’université de Manchester, du King’s College London et de Newcastle (Royaume-Uni) et publiée dans la revue médicale The Lancet, a montré que des méthodes éducatives peuvent permettre d’aider ces enfants atteints d’autisme à se développer. Ces résultats se verraient également à l’âge adulte.

L’autisme, qu’est-ce-que c’est ?

Selon la définition du site Vaincre l’autisme, l’autisme ou trouble du spectre autistique est un trouble envahissant du développement (TED) affectant les fonctions cérébrales. L’autisme se caractérise par un développement anormal ou déficient qui se manifeste avant l’âge de 3 ans avec une perturbation caractéristique du fonctionnement dans les trois domaines importants du développement.

L’autisme se trouve être dans la classification internationale des maladies (CIM 10) de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Diminuer les symptômes de l’autisme grâce à une prise en charge précoce des parents

Pour mener à bien cette étude, les experts britanniques ont réalisé des travaux sur 152 enfants âgés de 2 à 4 ans, et leurs parents. Les enfants ont ensuite été répartis en deux groupes : le premier a reçu un accompagnement spécifique et le second a reçu les soins habituels dans un centre spécialisé.

Concernant l’accompagnement spécifique, les scientifiques ont filmé les interactions entre parents et enfants durant six mois. Les experts ont ensuite analysé, avec l’aide de thérapeutes, les vidéos. Par la suite, ils ont appris aux parents comment mieux interpréter les besoins de leur enfant mais aussi comment améliorer leur faculté de communication. Durant les six mois suivants, ces mêmes parents se sont exercés à de nouvelles techniques éducatives et comportementales afin d’améliorer leurs interactions avec leur enfant. Pour cette étude, les parents devaient également réaliser des activités de communication mais aussi de jeux avec leur enfant durant environ 20 à 30 minutes. Les spécialistes ont ensuite suivi les enfants analysés durant six ans après l’arrêt de la prise en charge des parents.

Des résultats encourageants sur le long terme

Et six ans plus tard, qu’est-ce que ça donne ? Pour les chercheurs, la gravité de l’autisme chez les enfants du premier groupe a diminué de 17% par rapport au second groupe. Les parents des enfants étudiés ont alors remarqué que leur comportement répétitif s’est atténué, et que la communication s’est améliorée. En revanche, les enfants ont encore du mal à parler et éprouvent encore de l’anxiété. Pour les spécialistes, les enfants atteints d’autisme ont besoin d’être accompagné par leurs parents durant encore plus longtemps.


Pour le professeur Jonathan Green de l’université de Manchester, auteur principal de l’étude, les résultats sont très encourageants. Dans Le Lancet, il a déclaré : « L’avantage de cette approche par rapport à des interventions réalisées par des thérapeutes est qu’elle peut affecter le quotidien de l’enfant. » Pour ce professeur d’université, bien qu’il ne s’agit pas là d’un « remède », « apprendre aux parents à interagir avec leurs enfants est un moyen efficace pour obtenir des améliorations sur le long terme ». Même en grandissant, ces enfants auront besoin de soutien dans différents aspects de leur vie, a également souligné le professeur.

Et en France ?

En décembre 2015, une étude nous apprenait que prendre des antidépresseurs durant la grossesse pouvait accentuer le risque d’autisme chez l’enfant. Mais le simple fait d’en prendre ne conduit pas à l’autisme. L’autisme a des causes multi-factorielles : les antécédents familiaux, l’âge des parents, la dépression mais aussi les facteurs environnementaux. Les cas d’autisme sont en hausse depuis quelques années. En 2006, on comptait 4 enfants pour 10 000 étaient atteints de ce handicap. En 2015, 100 enfants étaient atteints sur un panel de 10 000 (sources Association Vaincre l’autisme). Une hausse impressionnante en à peine dix ans, même en considérant que le dépistage s’est affiné, multipliant ainsi les cas avérés.

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire