Hausse de 138 euros de l’allocation garde d’enfants pour les familles les plus pauvres

Mardi 26 septembre, Agnès Buzyn, ministre de la santé, a annoncé sur BFM-TV/RMC une hausse de 138 euros concernant l’allocation de garde d’enfants pour les familles les plus pauvres.

L’allocation de garde d’enfants, qu’est-ce que c’est ?

Invitée sur le plateau de BFM-TV/RMC, Agnès Buzyn, la ministre de la santé, a annoncé une hausse de 30% de l’allocation de garde d’enfants pour aider les familles les plus pauvres. Mais qu’est que l’allocation de garde d’enfants ? Il s’agit d’une aide financière versée par l’Etat pour compenser le coût de la garde d’un enfant. Elle permet de faciliter l’accès aux crèches pour les familles vivant en dessous du seuil de pauvreté. A noter que ces familles en grande difficulté sont le plus souvent des familles monoparentales. Agnès Buzyn a par ailleurs expliqué « qu’aujourd’hui il y a trois millions d’enfants par mois qui vivent en dessous du seuil de pauvreté ». Une situation alarmante que le gouvernement compte bien changer. « Ce sera une augmentation de plus de 130 euros pour certaines familles, pour aller à un global de 600 euros d’aides données à ces familles monoparentales », a déclaré la ministre de la santé. Petite précision tout de même : il faut bien noter que cette revalorisation concerne le CMG (c’est-à-dire le complément de libre choix du mode de garde) pour les enfants de moins de 6 ans qui est versé aux familles, en fonction des ressources, mais aussi en fonction du nombre d’enfants ainsi que l’âge.

Quelles sont les aides existantes pour faire garder bébé ?

Pour un parent, il est parfois difficile de voir à quel point la garde d’enfants peut être onéreuse. De plus, faire le choix du mode de garde qui nous convient n’est pas chose facile. En France, certaines aides permettent d’alléger la facture. Parmi elles, on peut donc citer le Complément de libre choix du mode de garde (CMG), qui est une aide financière versée pour compenser le coût de la garde de votre enfant. Elle prend en charge une partie du salaire de l’assistante maternelle qui garde votre enfant à domicile. Son montant est compris entre 87,54 et 462,78 euros. Elle varie selon le nombre d’enfants que vous avez à charge, leur âge et vos ressources. Pensez aussi à la prime à la naissance qui est accordée au 7ème mois de grossesse, mais cela, sous conditions de ressource.


Si vous employez un salarié à domicile vous pouvez également bénéficier d’un crédit d’impôt pouvant atteindre 50% des dépenses annuelles engagées. Cet avantage fiscal vous est accordé quel que soit l’âge de votre enfant. En parallèle, vous pouvez également bénéficier d’un petit coup de pouce local selon l’endroit où vous habitez. Par exemple, en Île-de-France, les aides municipales sont proposées pour la garde d’enfants de moins de 3 ans. A côté, vous pourrez toujours recevoir les aides de la CAF en complément.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire