Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Quel geste d’amour a rĂ©alisĂ© cette grande sƓur pour aider ce bĂ©bĂ© Ă  revenir Ă  la vie ?

Quel geste d’amour a rĂ©alisĂ© cette grande sƓur pour aider ce bĂ©bĂ© Ă  revenir Ă  la vie ?

NĂ©e prĂ©maturĂ©ment, Poppy Smith, ĂągĂ©e de 2 ans, a toujours eu une santĂ© fragile. Et malheureusement, quelques jours avant son deuxiĂšme anniversaire, la petite puce a Ă©tĂ© victime d’une hypoxie. Ce problĂšme de santĂ© se caractĂ©rise par une diminution de la quantitĂ© d’oxygĂšne contenue dans le sang (source : Vulgaris). Et de graves lĂ©sions cĂ©rĂ©brales ne laissaient pas beaucoup de chance de survie Ă  la fillette. Pourtant, il a suffi d’un ultime geste d’amour de sa grande sƓur, Macey, pour la sauver : un bisou sur le ventre.

grande soeur bisou reanime bebe

Une naissance prĂ©maturĂ©e et un syndrome de MƓbius

Poppy Smith est venue au monde le 17 dĂ©cembre 2014, 29 semaines avant le terme. Elle pesait Ă  peine 900 grammes. AprĂšs avoir passĂ© trois mois dans un service de nĂ©onatalogie au nord-ouest de l’Angleterre, elle a enfin Ă©tĂ© autorisĂ©e Ă  rentrer chez elle, auprĂšs de sa famille. Peu de temps aprĂšs, ses parents ont remarquĂ© qu’elle rĂ©gurgitait souvent sa nourriture. Le diagnostic tombe : Poppy souffre du syndrome de MƓbius. Cette maladie congĂ©nitale a notamment pour consĂ©quence un dysfonctionnement des muscles du visage et un retard dans le dĂ©veloppement psychomoteur. Les mĂ©decins ont alors averti ses parents, Stephen et Amy, que le dĂ©veloppement de leur petite puce pourrait ĂȘtre retardĂ© et qu’elle ne pourrait peut-ĂȘtre jamais marcher ou parler normalement. Mais Poppy est parvenue Ă  faire face et Ă  relever le dĂ©fi avec combativitĂ©. « Poppy a commencĂ© Ă  marcher Ă  15 mois, l’Ăąge moyen pour un bĂ©bĂ© prĂ©maturĂ©. C’Ă©tait Ă©tonnant de la voir faire toutes ces choses », a dĂ©clarĂ© le papa, Stephen (propos rapportĂ©s par le site web britannique MailOnline). « Autour de son premier anniversaire, les mĂ©decins lui ont enlevĂ© sa sonde qui lui permettait de s’alimenter et tout au long de l’annĂ©e 2016, elle nous Ă©patait tous les jours un peu plus », a-t-il expliquĂ©. La petite Poppy faisait toujours de courts sĂ©jours Ă  l’hĂŽpital pour des problĂšmes respiratoires dus Ă  sa faiblesse musculaire.

Le long combat pour la vie de Poppy Smith

Alors que son deuxiĂšme anniversaire approchait en dĂ©cembre 2016, les mĂ©decins Ă©taient vraiment satisfaits des progrĂšs de Poppy. Seulement voilĂ , deux jours avant ses deux ans, les ennuis continuent. Ce jour-lĂ , sa maman, Amy, essayait de rĂ©veiller sa fille, en vain. « Nous pouvions sentir les battements de cƓur, mais elle ne rĂ©pondait pas. Nous savions que quelque chose n’allait pas. Elle haletait « , a dĂ©clarĂ© le papa Stephen. Poppy est transfĂ©rĂ©e Ă  l’hĂŽpital pour enfants Alder Hey de Liverpool. Le lendemain, l’Ă©tat de santĂ© du petit bout s’est amĂ©liorĂ©. Mais deux jours plus tard, ses parents ont de nouveau remarquĂ© que leur fille n’allait pas bien. « Ses yeux ont commencĂ© Ă  rouler de maniĂšre Ă©trange, Ă  l’arriĂšre de sa tĂȘte », a confiĂ© Stephen. Il a ajoutĂ© : « Une radiographie pulmonaire a montrĂ© que ses poumons Ă©taient remplis de liquide et qu’elle faisait un autre arrĂȘt respiratoire ». Deux jours plus tard, une IRM a rĂ©vĂ©lĂ© les rĂ©sultats suivants : Poppy souffrait de graves dommages cĂ©rĂ©braux hypoxiques, c’est-Ă -dire, une diminution du taux d’oxygĂšne dans ses tissus. « J’ai demandĂ© si elle allait marcher ou parler Ă  nouveau, mais ils ont dit qu’ils ne savaient mĂȘme pas si elle allait survivre », a avouĂ© Stephen. Les mĂ©decins ont pu faire en sorte que Poppy respire seule de nouveau, mais elle Ă©tait toujours arĂ©active. « Elle ne pouvait rien ressentir et ne rĂ©pondait pas lorsqu’on lui pointait un faisceau lumineux sur ses yeux », a expliquĂ© le papa. Toute la famille s’Ă©tait alors rĂ©unie autour de Poppy pour passer NoĂ«l ensemble Ă  l’hĂŽpital, pensant que ce serait peut-ĂȘtre le dernier pour elle.

Poppy Smith défie tous les pronostics

Alors que la grande sƓur Macey est en train des bisous sur le ventre de Poppy, l’impensable se produit.  » C’Ă©tait tout simplement incroyable, Poppy s’est mise Ă  rire au moment mĂȘme oĂč Macey lui faisait des bisous sur le ventre », a expliquĂ© Stephen, toujours dans des propos rapportĂ©s par le site web MailOnline. « Puis, il y a eu des petites secousses sur ses bras et ses jambes. Les mĂ©decins ont dit qu’il pourrait s’agir de simples rĂ©flexes, mais j’Ă©tais convaincu que c’Ă©tait bien plus ». Et, contre toute attente, 9 semaines plus tard, Poppy a pu ramper Ă  nouveau et parle mĂȘme plus qu’avant. Les parents sont aujourd’hui persuadĂ©s que c’est grĂące Ă  l’amour de Macey que la petite puce a pu se rĂ©tablir si vite. « Macey a fait un bisou magique sur son ventre et soudainement Poppy a commencĂ© Ă  rire. Nous ne pouvions pas le croire« , a confiĂ© le papa au MaiOnline. Il a d’ailleurs ajoutĂ© : « DĂ©sormais, nous croyons dur comme fer que Poppy va rĂ©ussir Ă  marcher et Ă  parler Ă  nouveau ». Les mĂ©decins ont, eux aussi, Ă©tĂ© dĂ©concertĂ©s par la guĂ©rison remarquable de la fillette et, jour aprĂšs jour, elle rĂ©apprend Ă  parler et marcher une fois de plus.

Propos validés par la pédiatre Cyrielle Estevez. 

À lire absolument