Enceinte, continuez à consommer des glucides

Les glucides sont souvent pointés du doigt dans de nombreux régimes, pourtant ils sont indispensables au bon fonctionnement du corps. Enceinte, il ne faut surtout pas faire l’impasse sur cette famille de nutriments, Neuf Mois vous explique pourquoi.

Enceinte, on fait attention à ce que l’on mange et on se méfie des régimes

Quand on est enceinte, on doit faire très attention à ce que l’on mange : il faut bannir certains aliments qui peuvent être contaminés par des pathogènes, manger suffisamment de vitamines et de minéraux, éviter les aliments trop gras, trop sucrés…le tout en faisant avec les nausées et les envies irrépressibles. Autant dire, mission impossible !

On distingue trois familles de macronutriments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme : les protéines qui aident à construire les muscles notamment et qui se trouvent dans la viande, le poisson et certains végétaux. Les lipides qui sont indispensables à la peau et au fonctionnement cellulaire et que l’on trouve dans le beurre ou l’huile et les glucides qui représentent la véritable centrale énergétique du corps. Les glucides et c’est le point important, sont divisés en deux catégories : les glucides simples ou sucres rapides que l’on trouve dans les fruits ou les friandises sucrées et les glucides complexes ou sucres lents que l’on trouve dans les pâtes ou le riz.  De nombreuses femmes suivent la mode des régimes pauvres en glucides et décident ainsi de réduire drastiquement leur consommation de glucides pendant leur grossesse ou dans leur vie. Or une étude publiée dans la revue Birth Defect Research semble montrer qu’un régime pauvre en glucides pourrait avoir de graves conséquences sur le développement du fœtus. 

Les glucides sont indispensables pour un bon développement du fœtus

On sait depuis plusieurs années que la consommation de folates (vitamines B9) est très importante dans la période périconceptionnelle et au cours de la grossesse : en effet les folates diminuent drastiquement le risque d’anomalies du tube neural. Les femmes qui consomment moins d’aliments enrichis en glucides consomment de ce fait moins de folates ce qui peut avoir des conséquences importantes sur le développement neuronal du fœtus. L’étude montre que le faible apport en glucide durant la grossesse peut augmenter le risque pour le fœtus de souffrir de malformations congénitales comme l’anencéphalie ou de spina bifida.

Il est donc bien sûr très important d’avoir une bonne alimentation pendant la grossesse (et même avant). Il ne faut pas hésiter à demander des conseils auprès de son gynécologue ou de sa sage-femme qui pourront vous aider ou vous aiguiller vers d’autres professionnels de santé.


Source :  http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/bdr2.1198/full

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire