Elle s’endort pour une ablation des ovaires et se réveille avec un bébé

Les erreurs de diagnostique sont possibles. Ce fut le cas pour Mais pour Rebecca Oldham , une jeune femme âgée de 25 ans. Son histoire ? Les médecins de l’hôpital Middlemore à Manukau City en Nouvelle-Zélande doivent lui retirer ses ovaires. Pourquoi ? Ils seraient la cause des nombreuses douleurs qu’elle ressent depuis de nombreux mois… mais bouleversement…

En effet, la jeune femme souffrait de douleurs au ventre depuis déjà plusieurs mois. Après avoir fait trois scanners, deux prises de sang et six tests de grossesse, Rebecca Oldham reçoit la conclusion des médecins. Ces derniers lui apprennent en effet que ce sont ses ovaires qui sont à l’origine des douleurs. Il n’y a pour eux plus qu’une seule solution : l’ablation des ovaires.

Mais en fait…

Mais stupéfaction ! C’est sur la table d’opération, alors que les médecins viennent d’ouvrir son abdomen, qu’une surprise de taille se manifeste : un bébé ! Si Rebecca souffrait depuis quelques mois, ce n’était pas du à ses ovaires mais bien en lien avec une grossesse ! Les praticiens ont alors été obligés de faire une césarienne d’urgence et ont du se préparer à annoncer la surprenante nouvelle à la jeune femme. L’enfant, prénommé James comme son papa, se porte aujourd’hui à merveille et pèse déjà 4 kilos.

Une explication ?

L’équipe médicale émet l’hypothèse que le fœtus s’était placé au niveau du dos de Rebecca, ce qui l’empêchait de bouger et causait ses douleurs. Pour la demoiselle, désormais maman de deux enfants, c’est un soulagement ! Elle qui s’apprêtait à devenir stérile, se retrouve avec un nouveau bout de choux au réveil. Félicitations à la petite famille !


 

rebecca-oldham & baby james

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire