En train de lire
Elle pensait accoucher d’un seul bébé mais rien ne s’est passé comme prévu…

Elle pensait accoucher d’un seul bébé mais rien ne s’est passé comme prévu…

C’est avec de fortes contractions que Manita Singh, une jeune Indienne de 25 ans, s’est rendue aux urgences de l’hôpital local d’Ambikapur (Inde). N’ayant jamais effectué d’échographie, cette jeune femme enceinte de 26 semaines, pensait arriver à l’hôpital et donner naissance à un bébé prématuré. En moins de 30 minutes,  la jeune maman a pu donner naissance non pas à une petite fille… mais à 5 !

Accoucher de quintuplés par voie basse, un cas très rare

Le plus impressionnant dans l’histoire c’est que la maman a accouché de quintuplés par voie naturelle. Un phénomène très rare, qui pourrait comporter bien des risques. En effet, en cas de grossesse multiple, le risque d’hémorragie du postpartum est beaucoup plus élevé car l’utérus, trop sollicité par les contractions nécessaires aux expulsions des bébés, a plus de difficulté à se contracter pour stopper les saignements. Mais déjà, avant cela, les bébés prématurés, et à 26 SA, on parle même de grande prématurité, peuvent être trop faibles pour parvenir à se mouvoir jusqu’à la sortie, d’où probabilité importante d’une césarienne en urgence. De même, le dernier bébé ou les deux derniers en cas de quintuplés peuvent rester coincés et il faudra alors que l’obstétricien aille les chercher manuellement, d’où, là encore, risque d’hémorragie du postpartum.

Bref, accoucher par voie basse quand on attend des quintuplés, c’est très rare : en raison de tous ces risques, l’équipe médicale préférant programmer une césarienne. D’où le côté assez spectaculaire et extraordinaire de l’accouchement de Manita Singh, qui a donc donné naissance par voie basse à de grandes prématurées qui pèsent seulement 1,5 kg chacune. Leur état est pour le moment stable et encourageant. Les médecins restent donc vigilants et ne préfèrent pas se prononcer sur leur chance de survie. Mais l’espoir reste intact pour ces jeunes parents qui ont déjà eu le malheur de perdre leur petit garçon, né prématuré il y a deux ans.

Voir Aussi

© Caters News Agency/ÇapaMagENG/Twitter
© Caters News Agency/ÇapaMagENG/Twitter

 


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire