Diane Kruger furieuse contre les paparazzis

L’actrice Diane Kruger, est devenue maman pour la première fois en novembre dernier, à l’âge de 42 ans. Extrêmement discrète, elle n’avait jamais confirmé être enceinte, ni communiqué sur son accouchement, ni même le prénom de son bébé. Dans une interview à Extra, elle avait simplement révélé le sexe du bébé, une petite fille. Il y a quelques jours, elle a demandé le retrait de photos prises par des paparazzis, où l’on peut voir le visage de sa fille.

Une maman très discrète

Diane Kruger a toujours été discrète sur sa vie privée, surtout depuis le début de sa relation avec l’acteur Norman Reedus. Elle l’a aussi été durant sa grossesse, qu’elle n’a jamais officiellement confirmée. Ce sont les médias américains, qui ont révélé son accouchement au début du mois de novembre dernier. Les deux parents n’ont publié qu’une seule petit photo de leur fille. Photo cadrée pour qu’on ne voit que les mains de la petite, et très fortement retouchée.

La jeune maman s’était confiée au magazine Marie Claire sur sa volonté de ne pas parler de sa vie privée : « Une histoire d’amour est déjà assez difficile à vivre en soi. Lire ce qu’on en dit, c’est découvrir quelque chose de votre couple qui ne vous ressemble pas. Pour toutes ces raisons, je ne préfère pas parler de ce qui m’arrive »

La colère d’une mère

Il y a quelques jours, des photos prises par des paparazzis ont circulé dans la presse. Des photos où l’on voit Diane Kruger avec son bébé dans les bras. Des clichés qui ont été pris et publiés sans son consentement, et elle l’a fait savoir sur son compte Instagram.

Elle a publié une de ses photos, en prenant soin de cacher le visage de sa fille et l’a accompagné du message suivant : « Chers fans, chers non fans, chers paparazzis et toute personne avec une conscience. Nous venons juste d’être identifiés sur ces photos de paparazzis de moi et notre fille. Ces photos ont été prises sans notre consentement […] Pour celles qui ont déjà été postées, s’il vous plaît, supprimez-les »

Diane Kruger invoque que ces photos « mettent à nu un bébé vulnérable et innocent« , rappelant qu’elle souhaite protéger son enfant de la médiatisation. Elle en appelle à la conscience des gens et surtout des parents, qui n’aimeraient sûrement pas que des photos de leurs enfants se retrouvent sur Internet sans leur consentement.

On espère pour les jeunes parents que ces photos seront vite supprimées afin de préserver leur intimité.