Princesse-Rebecca, un nouveau prénom rejeté par la justice de Besançon

A Besançon, lundi 2 mars, un couple de parents originaire du Togo a reçu un courrier provenant du palais de justice de Besançon. Mais qu’a fait ce couple ? L’histoire est rapportée par le site internet l’Est Républicain.

Ces parents attendaient la décision de la justice concernant le droit de prénommer leur petite fille âgée de 6 mois, Princesse-Rebecca. Mais pour le tribunal de Besançon, Princesse-Rebecca n’est pas un prénom, il aestimé que le prénom était trop difficile à porter car il est peu usité et possède une consonance ridicule, ou trop fantaisiste selon lui. On a de plus appris que la présidente de la chambre civile a aussi expliqué que des expressions comme « faire sa princesse » ou « se donner des airs de princesse » pourraient nuire à la petite fille de ce couple.

Les parents, Victor et Fortune Kadje, sont aujourd’hui tristes de cette décision. Ils avaient choisi le prénom de leur fillette en référence au grand-père de Victor Kadje qui s’appelait Prince et Rebecca est une référence biblique car la famille est chrétienne. Ils tenaient aussi à donner à leur bébé un prénom composé comme leur premier enfant prénommé Isaac-Arnaud. « Ce qui me touche le plus c’est que c’est un prénom français pas togolais. J’ai le sentiment qu’on ne veut pas que la fille d’un noir porte ce prénom », a confié le père à nos confrères de l’Est Républicain.

Il faut par ailleurs savoir qu’il n’a pas été précisé si à ce jour, le couple avait choisi un nouveau prénom pour leur fille.

A savoir en France…

Depuis 1993, l’officier de l’état-civil ne peut refuser les prénoms choisis par les parents sauf s’il estime que le prénom est de nature à porter préjudice à l’enfant. Il peut, dans ce cas, saisir le procureur de la République. Si à son tour, ce dernier juge le prénom contraire à la loi, il fait appel au magistrat qui saisit le juge aux affaires familiales. C’est lui qui a le dernier mot et qui peut donc s’opposer au prénom et ordonné sa suppression.

Des cas similaires

On le sait, le choix du prénom est une vraie responsabilité pour les parents, parfois même un vrai casse-tête. Certains trouvent alors leur inspiration grâce aux prénoms de leur personnalité préférée. En 2013, une petite fille, Rhianna est née à Brazey-en-Plaine près de Dijon. Ils avaient appelé leur première fille, Djaysie, en hommage au rappeur américain Jay-Z.


Plus récemment, c’est une autre affaire qui avait fait grand bruit sur le web et dans les médias. Le tribunal de Valenciennes avait rejeté la demande d’un couple qui souhaitait appeler leurs deux filles Fraise et Nutella.

 

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire