Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Des couveuses amĂ©liorĂ©es pour les grands prĂ©maturĂ©s

Des couveuses améliorées pour les grands prématurés

Depuis 5 ans, les chercheurs de l’UniversitĂ© Jules Verne en Picardie, accompagnĂ©s par le service nĂ©onatologie du CHU d’Amiens, tentent de rĂ©aliser une Ă©tude sur les grands prĂ©maturĂ©s. En effet, le site Allo docteur nous apprend qu’ils cherchent Ă  trouver la bonne tempĂ©rature dans les couveuses pour que les grands prĂ©maturĂ©s se dĂ©veloppent dans les meilleures conditions possibles. Pour se faire, ils ont fait des sĂ©ries de test et d’observations sur des poupĂ©es plus vraies que natures.

Des couveuses vont améliorer la survie des grands prématurés

Afin d’augmenter la survie des grands prĂ©maturĂ©s, les chercheurs souhaitent amĂ©liorer les couveuses.

StĂ©phane Delanaud, ingĂ©nieur en techniques expĂ©rimentales dĂ©veloppe son idĂ©e qui est « d’aider le personnel mĂ©dical Ă  trouver la tempĂ©rature la mieux adaptĂ©e Ă  un enfant avec ses donnĂ©es anthropomorphiques. » AprĂšs 5 annĂ©es de recherches, ils ont rĂ©ussi Ă  Ă©tudier l’impact thermique de chaque soin en couveuse. Le but ? CrĂ©er un logiciel de calcul de tempĂ©rature. Ce nouveau systĂšme sera bientĂŽt intĂ©grĂ© Ă  des couveuses sur mesure, adaptĂ©es Ă  chaque enfant prĂ©maturĂ©. Une avancĂ©e qui leur permettra de prendre du poids signe d’un bon dĂ©veloppement.

Une étude basée sur la température

Dans leur laboratoire, ils utilisent des poupĂ©es plus vraies que natures. Eh oui, 1.5 kilo, 35 centimĂštres et 30 semaines d’ñge gestationnel sont nĂ©cessaires pour l’étude. Cette poupĂ©e est alors reliĂ©e Ă  un logiciel informatique. Une camĂ©ra thermique est aussi installĂ©e afin de mieux comprendre les dĂ©perditions d’énergie des prĂ©maturĂ©s.  De ce fait, les couveuses pourront devenir intelligentes et automatisĂ©es : « l’intĂ©rĂȘt de ce que l’on va proposer, c’est que si on modifie des Ă©lĂ©ments de condition de vie de l’enfant dans l’incubateur, on va apporter ces diffĂ©rentes possibilitĂ©s de changement sur l’incubateur de maniĂšre Ă  ce que le calcul de la tempĂ©rature soit automatique » explique S. Delanaud.


A noter que quelques degrĂ©s en moins ou en plus dans la couveuse, c’est Ă©viter au nouveau-nĂ© d’ĂȘtre exposĂ© Ă  une hyper ou une hypothermie. Deux situations dangereuses pour les grands prĂ©maturĂ©s. Ainsi, ils sont, pour le moment, installĂ©s dans un sac en polyĂ©thylĂšne afin de les protĂ©ger du froid. Des capteurs sont aussi placĂ©s dans la couveuse pour surveiller les variations de tempĂ©ratures.

news couveuse ameliore la vie des prematures


À lire absolument