Couper le cordon plus tard serait meilleur pour votre bébé selon une étude

Quand couper le cordon ombilical ? Voici une question qu’on ne se pose pas souvent. En général le cordon ombilical est clampé environ une minute après l’accouchement, dans d’autres cas on procède à un « clampage précoce », moins de dix secondes après la naissance, pour prévenir tout risque d’hémorragie de la mère du petit. Mais dernièrement, des études tentent de prouver qu’un clampage tardif, plus de trois minutes après la naissance, serait meilleur pour la santé du bébé, comme nous le rapporte le Figaro Santé. Une étude publiée le 26 mai par Jama Pediatrics va dans ce sens et les chercheurs tentent de nous éclairer sur le sujet…

Eviter les carences en fer grâce au sang placentaire

Pourquoi un clampage tardif ? En coupant le cordon ombilical le lien entre le placenta de la maman et le nouveau-né est alors coupé. Or, en gardant ce lien quelques minutes de plus on pourrait donc permettre à l’enfant de recevoir plus de sang placentaire qui est notamment une bonne source de fer pour un bébé. La Dr. Ola Andersson, chercheuse sur le sujet et pédiatre à l’hôpital Uppsala en Suède en témoigne : « Maintenir le lien ombilical pendant trois minutes représente une transfusion d’un décilitre de sang, ce qui correspond à la quantité de fer requise par l’enfant durant les trois à quatre premiers mois de la vie. »

En coupant donc le cordon ombilical plus tard, on préviendrait les carences en fer chez les enfants. Rappelons que le fer est très important pour le développement du cerveau et des connexions neuronales surtout chez les bébés. Cet apport en fer supplémentaire pourrait donc aider l’enfant à développer une meilleure motricité fine dans les années à venir, comme le précise la doctoresse Andersson : « Le cerveau a besoin de fer pour se développer et les connexions neuronales qui gouvernent l’activité motrice se mettent en place durant l’enfance »

La doctoresse Ola Andersson a donc mené des recherches, une première fois en 2011, sur 400 enfants. Un premier groupe de bébé avait eu un clampage tardif tandis que le deuxième groupe avait eu un clampage traditionnel. Si les résultats ne montrent aucune différence sur le Q.I des enfants, il s’est avéré, quelques années plus tard, que les résultats aux tests médicaux concernant le taux de fer étaient bien meilleurs sur les petits patients ayant eu un clampage du cordon ombilical plus tardif, surtout chez les garçons.

Une technique déjà utilisée dans certains cas

Couper le cordon ombilical plus tard n’est pourtant pas une nouveauté dans le milieu de la gynécologie et de l’obstétrique. C’est en effet une technique fréquemment utilisée pour les enfants prématurés. Un clampage tardif permet d’avoir une meilleure tension artérielle chez les prématurés et également de réduire le nombre de transfusions que le bébé devra subir, comme le confirme le collège national des gynécologues et obstétriciens français.

Voir Aussi

Doit-on pour autant changer les méthodes actuelles ?

Des résultats qui ne suffisent apparemment pas pour changer les méthodes actuelles. En effet, Philippe Deruelle, obstétricien au CHU de Lille, affirme que ces avantages constatés sur les bébés prématurés ne s’appliquent pas sur les enfants nés à terme. De plus, un clampage traditionnel à environ une minute de la naissance semble suffire pour garantir la bonne santé du bébé. Les méthodes de clampage précoce, quant à elles, ont été abandonné. Mais selon Emmanuelle Phan, membre du Collectif interassociatif autour de la naissance, « Il n’existe pas d’arguments pour se précipiter »

couper le cordon ombilical

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire