En train de lire
Cette maman australienne a eu un bébé à 61 ans !

Cette maman australienne a eu un bébé à 61 ans !

En septembre dernier Shammi Pal, une femme australienne de 61 ans, a donné naissance à une ravissante petite fille en parfaite santé. Seulement cette maman a subi un flot d’insultes et de réflexions l’accusant d’être trop âgée pour avoir un enfant, elle a même eu peur qu’on lui enlève la garde de sa fille à cause de son âge. »Ils pensaient que je souffrais probablement d’une maladie mentale ou alors que j’étais vraiment stupide. Comme si c’était le plus grand crime jamais commis que d’avoir un enfant à mon âge ! » a déclaré Shammi Pal au programme matinal de la chaîne de télévision américaine ABC, en parlant de ses détracteurs. « C’est mon corps, c’est mon bébé, et je suis tout à fait capable de m’occuper de ce bébé« . En réponse à ces critiques, Shammi Pal a déclaré que les gens qui critiquent son choix ou pensent qu’elle ne devrait pas avoir un bébé à 61 ans sont « fous« , ajoutant qu’ « ils ne pensent pas bien, parce que les femmes  peuvent avoir des bébés à tous âges et c’est prouvé par les médecins du monde entier. Je pense qu’elles devraient avoir une chance. « 

Comment Shammi Pal a t-elle réussi à être enceinte à 61 ans ?

Shammi Pal et son partenaire, Lucas Arora, se sont rencontrés lorsqu’ils avaient tous les deux la quarantaine et tous les deux souhaitaient avoir des enfants. Ils ont d’abord eu recours à la FIV en Australie, mais ils ont dû interrompre la procédure lorsque Shammi Pal a atteint l’âge de 52 ans. Tous les deux ont alors répondu à une publicité dans un journal pour une clinique en Inde qui pouvait leur venir en aide. Le Docteur Mehul Damani, un spécialiste de la fertilité à la clinique, a déclaré à la chaîne de télévision ABC qu’il s’occupait de femmes provenant d’une vingtaine de pays différents et qu’il avait réussi à aider des femmes de 60 ans à devenir maman. « Je pense que chaque femme au monde a rêvé au moins une fois d’avoir son propre bébé venant de son propre corps, et c’est ce que Shammi Pal voulait« , a-t-il expliqué. Shammi Pal a donc décidé de suivre un traitement à la clinique. Cette dernière a bénéficié d’un don d’ovocyte et d’un don de sperme, puis le couple est retourné en Australie pour le restant de la grossesse. Shammi Pal a affirme qu’elle avait été traitée avec un certain dédain à l’hôpital Mercy de Melbourne. Elle a subi des critiques comme : « Vous ne devriez pas avoir un bébé à cet âge« . Elle raconte aussi qu’elle a été forcée à avoir une césarienne alors qu’elle souhaitait essayer une naissance naturelle, par voie basse.

La peur de ne pas pouvoir élever sa fille

Après la naissance d’Angel, sa fille, Shammi Pal a raconté que d’autres problèmes sont arrivés. « J’ai commencé à sentir que quelque chose d’étrange se passait et j’avais peur qu’ils ne me laissent pas retrouver mon bébé« , a-t-elle dit. « Il y avait des gens qui faisaient des allers et retours dans ma chambre d’hôpital, des travailleurs sociaux et des assistantes sociales. Nous étions choqués. », a-t-elle raconté.« Lorsque les autres parents ont un bébé, ils emmènent le bébé chez eux et élèvent leur enfant comme ils le souhaitent. Personne ne leur dit c’est ainsi que vous devez faire et, si vous ne le faites pas, nous allons placer le bébé dans un foyer d’accueil. Nous sommes en bonne santé, nous sommes capables d’élever notre enfant« .

Une grossesse après 60 ans, quels sont les risques ?

Spécialiste de la fécondité, le professeur Michael Chapman a déclaré à la chaîne télévisée ABC que procéder à une FIV dans un pays étranger pour une femme âgée est très risqué : »À mesure que la femme vieillit, il y a des risques médicaux pour elle, mais il y a aussi l’inquiétude causée par la future éducation de l’enfant ». Le professeur a expliqué que le concernant il faisait de son mieux « pour dissuader les gens, mais si tous les facteurs de risques sont pris en compte, si les gens veulent aller à l’étranger et utiliser ces services, ainsi soit-il « La concernant, Shammi Pal ne pense pas qu’avoir un enfant si tardivement soit une injustice pour sa fille : « Je pense que nous serons des super parents – et peut-être même les meilleurs parents – parce que nous avons un bébé miracle. N’oubliez pas cela. »


Voir Aussi

shammi angel lucas


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire