Cette maman a affronté les douleurs de l’accouchement d’une manière vraiment spéciale…

« Ce n’est pas parce que je vais devenir mère que je dois grandir ». En postant ce message accompagné d’une vidéo d’elle sur sa page Facebook, Katie Stricker Curtis ne s’attendait pas à une telle réaction de la part des internautes. La raison ? Alors qu’elle est en plein travail et qu’elle combat la douleur des contractions, elle a l’idée de mettre un masque de Chewbacca pendant son accouchement, tout en se filmant. Le truc de cet accessoire ? Il y a un système intégré dans le masque qui transforme les cris de la jeune femme en Shyriiwook, la langue Wookie dans Star Wars. Quelques heures plus tard, l’Américaine donnera alors naissance à un petit garçon nommé Jayden et en à peine une nuit, la publication de cette dernière aura fait sensation sur la Toile. Suscitant de vives réactions d’admiration sur Twitter notamment on a pu lire : « Cette maman qui a accouché en portant un masque de Chewbacca est le genre de femme que j’aspire à être », a déclaré une internaute sur le réseau social. En tout cas, cette femme a une façon bien à elle de dédramatiser les douleurs de l’accouchement. On n’est pas obligée d’aimer cette façon d’accoucher, mais il faut lui reconnaître qu’elle ne manque pas de personnalité à défaut de pertinence !  Cependant, qu’en pensent les soignants ? On n’accouche pas toute seule en général, et le lien du regard, la coloration du visage, l’expression des yeux sont parfois autant de signes que le corps médical guette pour évaluer l’état de la patiente. Tant qu’elle ne met pas sa santé et celle du bébé en danger, toute femme peut revendiquer de s’approprier son accouchement comme elle l’entend. Au risque de s’attirer pas mal de critiques, non ? Faire le buzz sur les réseaux sociaux implique souvent de payer le prix fort dans ce domaine… Pas forcément très mature comme comportement, quand il s’agit de donner la vie à son bébé.

https://www.youtube.com/watch?v=l_uIXaPDeuA

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire