Il tente de récupérer son bébé né sous X mais la justice refuse

Aujourd’hui, la Cour d’appel de Rennes a refusé de rendre à son père biologique, Yoan Delorme, son petit garçon de 18 mois, qui était né sous X lorsqu’il était en prison. L’avocat général avait pourtant demandé, sur décision du tribunal de Nantes, que l’enfant soit restitué au père biologique.

 

L’enfant est né le 30 avril 2013 à Saint-Nazaire. Il a été placé en famille d’adoption au mois de juillet 2013 car la maman l’avait abandonné. Les parents du bébé n’étaient plus en contact depuis le premier trimestre de grossesse de la jeune femme.

Yoan Delorme n’a pas obtenu non plus de droit de visite auprès de son enfant. D’après le Conseil général de Loire-Atlantique et le parquet, cela na va pas dans le sens « de l’intérêt de l’enfant », qui est déjà « stabilisé » dans sa nouvelle famille.


Mais pour le père biologique, cette décision de la Cour d’appel est « inadmissible, c’est un vol d’enfant du Conseil général ». Il compte donc se battre pour retrouver son fils. Yoan Delorme souhaite en effet désormais se pourvoir en cassation. Il affirme même compter aller « à la Cour européenne des droits de l’Homme s’il le faut ».

De l’autre côté, les parents adoptifs ont peur d’être séparés du petit. « On ne peut pas sortir de la vie de notre fils comme ça, c’est impossible », a confié la mère adoptive au micro de la radio Europe 1.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire