Bientôt un médecin traitant pour les petits ?

Nous les adultes devons déclarer un médecin traitant depuis 2004, dès que l’on atteint l’âge de 16 ans. La majorité des Français a suivi cette règle, en grande partie parce qu’il allait devenir plus coûteux d’aller directement voir un spécialiste si l’on n’avait pas consulté son médecin traitant au préalable.

Un projet de loi présenté, mercredi 15 octobre 2014, au conseil des ministres propose maintenant aux familles de déclarer un médecin traitant pour les enfants aussi. Cela permettrait d’assurer un bon suivi médical à nos petits bouts de leur naissance à leurs 16 ans. Un médecin ou un pédiatre pourra être désigné. Le spécialiste effectuera donc toutes les visites de contrôle de l’enfant, surveillera sa croissance, son poids, etc.

En juin dernier déjà, quand le sujet avait été abordé, la nouvelle était mieux passée auprès des médecins généralistes que des pédiatres. Le Docteur Claude Leicher, président de MG France, avait notamment déclaré : « Ça clarifie les responsabilités, et nous proposons également qu’il n’y ait pas de pénalité de parcours quand les parents vont voir un autre médecin ». Cependant, les pédiatres étaient eux moins enthousiastes, craignant que les parents n’aient plus le libre choix de consulter un pédiatre ou un médecin généraliste selon les besoins de l’enfant et les disponibilités dans sa région.

Le problème est donc celui-ci : si le médecin traitant sélectionné est un médecin généraliste, il sera plus difficile à l’avenir de consulter un pédiatre pour son bout de chou. De plus, cette nouvelle mesure coûterait environ 65 millions d’euros à l’Assurance Maladie, ce que déplorent les pédiatres qui voient là une mesure « bancale ».

Aujourd’hui, 71% des consultations médicales pour enfants de 0 à 16 ans sont effectuées par un médecin généraliste, et seulement 15% par un pédiatre. Pourquoi un tel écart ? En partie à cause d’un manque de pédiatres en France, et des disparités selon les régions (sur les 7 000 pédiatres en exercice en France, il y aurait 2 000 pédiatres en Ile-de-France, contre seulement 120 dans la région Poitou-Charentes, par exemple).


 

Et vous, que pensez-vous de cette proposition de loi ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire