Une auxiliaire de puériculture incarcérée après la mort d’un bébé dans une crèche

La mort d’un enfant de 5 mois dans une crèche parisienne le 10 mars 2015 relance le débat quant à la sécurité dans les crèches aujourd’hui. L’auxiliaire de puériculture s’occupant de l’enfant est en effet suspectée d’avoir provoqué sa mort, en le secouant après un malaise inexpliqué survenu pendant le biberon.

Un accident dramatique

Un enfant de 5 mois est décédé après avoir fait un malaise dans une crèche parisienne du Ve arrondissement de Paris. Cet événement dramatique est survenu le 10 mars 2015, entraînant la mise sous écrou de la salariée de la crèche, qui a été placée en détention provisoire à la prison de Fleury-Mérogis, dans l’Essonne. Cette crèche du Ve arrondissement de Paris, pouvant accueillir jusqu’à 80 enfants, a donc connu un événement dramatique avec la mort de ce bébé, dont les causes restent encore troubles.

L’auxiliaire de puériculture a toutefois expliqué durant son audition que l’enfant lui aurait échappé des mains pendant le biberon. Elle l’aurait alors rattrapé par le bras, occasionnant un choc brutal. Le bébé ayant le souffle coupé, elle aurait décidé de le secouer pour essayer de le réanimer, avant de le déposer dans son berceau. Face à l’état de santé critique du petit, le personnel de la crèche appellera finalement les secours. Mais l’enfant, conduit à l’hôpital Necker, décédera deux jours plus tard.

Alors que les parents semblent surtout redouter de confier leurs enfants à des assistantes maternelles indépendantes et placent leur confiance dans les structures collectives, ce faits divers confirme hélas, une fois de plus, que la plupart des problèmes d’accidents, de négligence ou de maltraitances concernent bien plus souvent les structures collectives. Même si rapporté au nombre d’enfants gardés en structures collectives, ces faits divers restent évidemment une exception.
Sources : LeFigaro.fr, Europe1.fr.


enfants dans une creche

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire