Au Mexique, l’État de Sonora interdit 61 prénoms

Vous avez choisi un prénom un peu original pour bébé ? Vérifiez d’abord sur la liste si vous avez le droit de l’utiliser ! C’est ce que devront faire les futurs parents vivant dans l’Etat de Sonora au Mexique. Ce dernier a créé une liste de 61 prénoms qui sont désormais interdits dans le registre civil. Un prénom peut y être apposé à partir du moment où il est jugé « Désobligeant, péjoratif, discriminatoire ou vide de sens ».

Cette liste a été établie à la suite d’un recensement des prénoms donnés dans tout l’État. Il faut dire que certains Mexicains ont eu beaucoup d’imagination. La liste contient des prénoms étranges comme Burger King (c’est pas un fast food ça ? ) mais aussi des prénoms de personnages historiques tel qu’Hitler ou de personnages de fiction comme Harry Potter. Et la cerise sur le gâteau : le mot espagnol pour « testicules ». Oui, oui…

Le but premier des représentants de l’État de Sonora ? Protéger les enfants des lubies de leurs parents. Cristina Ramírez, directrice des registres de l’État civil, s’explique aux médias : « L’objectif de cette liste est de protéger les enfants d’une intimidation pouvant être causée par leur prénom ». L’État est persuadé qu’aider les jeunes aujourd’hui, c’est prévenir les blessures de demain et éviter au futur adulte l’inadaptation sociale.


Donner un prénom original à son enfant est presque devenu une tradition au Mexique. Les parents s’inspirent des sociétés occidentales sans toujours comprendre le sens et la portée des mots qu’ils utilisent. Ainsi, quelques « Usnavy » ont vu le jour sans parler des James Bond. Le Sonora était même allé jusqu’à lancer une campagne, en 2009, qui encourageait les parents à donner à leurs enfants des prénoms dits « normaux » pour éviter d’en faire des parias dans leurs écoles. Mais cela n’a apparemment pas suffit. Certes on doit protéger les enfants, mais pensez-vous que le Sonora aille trop loin cette fois ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire