Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Les catastrophes naturelles peuvent-elles avoir un impact sur l’ADN des bĂ©bĂ©s ?

Les catastrophes naturelles peuvent-elles avoir un impact sur l’ADN des bĂ©bĂ©s ?

En 1998, une « crise du verglas » a touchĂ© le nord-est de l’AmĂ©rique du nord. Au Canada notamment, une tempĂȘte de pluies verglaçantes a durĂ© 5 jours. Des familles sont restĂ©es des jours, voire des semaines sans Ă©lectricitĂ©, les transports ont Ă©tĂ© stoppĂ©s… 3 millions de foyers quĂ©bĂ©cois ont Ă©tĂ© plongĂ© dans le noir pendant plus de 45 jours. Un Ă©vĂ©nement trĂšs stressant.

Une Ă©tude publiĂ©e dans la revue PLOS ONE rĂ©vĂšle aujourd’hui que ces intempĂ©ries auraient un impact sur les bĂ©bĂ©s. Eh oui, les « enfants du verglas », comme on les appelle, porteraient la marque gĂ©nĂ©tique du stress, comme nous l’indique le site internet canadien TVA Nouvelles.

Les recherches ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©es par l’Institut universitaire en santĂ© mentale Douglas et l’UniversitĂ© McGill. L’Ă©tude a pour nom « le projet verglas » et a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e auprĂšs de 150 familles. Les chercheurs se sont intĂ©ressĂ©s Ă  des femmes qui Ă©taient enceintes pendant la tempĂȘte ou peu de temps aprĂšs, et aux consĂ©quences du stress sur leur fƓtus.

Que nous rĂ©vĂšle l’Ă©tude ?

Les scientifiques auraient dĂ©couvert dans l’ADN des enfants nĂ©s aprĂšs la tempĂȘte la marque du stress. C’est le fait d’avoir subi ce stress prĂ©natal qui marquerait le profil Ă©pigĂ©nĂ©tique des enfants.

Petite prĂ©cision : c’est le stress dit « objectif » de la situation, par exemple le fait d’avoir vĂ©cu jusqu’Ă  cinq semaines pour certaines familles sans Ă©lectricitĂ©, qui a eu un impact sur l’ADN des petits, et non le degrĂ© de stress ressenti par la maman.

Les adolescents d’environ 13 ans aujourd’hui, nĂ©s aprĂšs la tempĂȘte, ont apparemment un nombre infĂ©rieur de lymphocytes T (des leucocytes, en charge de l’immunitĂ© cellulaire).

A terme, quels sont les consĂ©quences de cette marque de stress chez les enfants concernĂ©s ? L’Ă©tude nous indique qu’il est encore trop tĂŽt pour se prononcer sur la question, mais cette modification des gĂšnes de l’immunitĂ© pourrait peut-ĂȘtre entraĂźner Ă©ventuellement de l’asthme, du diabĂšte ou bien de l’obĂ©sitĂ© chez certaines des personnes concernĂ©es.

À lire absolument