Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Attention, des souches « hypervirulentes » de listĂ©rioses ont Ă©tĂ© dĂ©couvertes !

Attention, des souches « hypervirulentes » de listĂ©rioses ont Ă©tĂ© dĂ©couvertes !

Des experts de l’Institut Pasteur (Paris) ont enregistrĂ© des souches « hypervirulentes » de listĂ©riose et ont publiĂ© leurs rĂ©sultats dans la revue britannique Nature Genetics le 1er fĂ©vrier dernier. Aux abris les filles !

Pour arriver Ă  cette conclusion, les chercheurs se sont basĂ©s sur 7000 souches de Listeria monocytogene (bactĂ©rie) collectĂ©s depuis 9 ans. Ces souches venaient de malades mais aussi du contrĂŽle des aliments. « L’analyse des caractĂ©ristiques gĂ©nĂ©tiques (« gĂ©notypage ») de ces bactĂ©ries a rĂ©vĂ©lĂ© une grande diversitĂ© au sein de cette espĂšce bactĂ©rienne, avec une hypervirulence liĂ©e Ă  un groupe de six gĂšnes », a dĂ©claré Sylvain Brisse Ă  l’AFP. Par ailleurs, ces souches ont Ă©tĂ© administrĂ©es Ă  des rongeurs, ce qui n’a fait que confirmer la virulence de certaines d’entre elles.

La listĂ©riose, qu’est-ce que c’est ?

La listĂ©riose est une maladie bactĂ©rienne causĂ©e par la Listeria monocytogene qui se transmet surtout par l’alimentation (eau, fruit, lĂ©gumes, lait, viande crue, fruits de mer…) Il s’agit d’une maladie bĂ©nigne, sauf pour les femmes enceintes et toutes les personnes dont le systĂšme immunitaire est dĂ©ficient comme les enfants et les personnes ĂągĂ©es. Durant la grossesse, cette bactĂ©rie est trĂšs dangereuse et peut avoir de graves consĂ©quences car elle peut passer la barriĂšre placentaire et atteindre le bĂ©bĂ©. Les listĂ©rioses « reprĂ©sentent prĂšs de la moitiĂ© des dĂ©cĂšs par infections d’origine alimentaire dans les pays occidentaux », a soulignĂ© Sylvain Brisse dans la revue scientifique.

Quels sont les symptÎmes de la listériose ?

Si la listĂ©riose n’est pas dangereuse pour la maman, elle l’est pour le bĂ©bĂ© ! En effet, elle peut entraĂźner une septicĂ©mie gravissime qui peut conduire au premier trimestre Ă  une fausse couche spontanĂ©e prĂ©coce, au deuxiĂšme trimestre Ă  une fausse couche tardive, au troisiĂšme trimestre, la listĂ©riose entraĂźne 20% de mort in utero et 14% d’enfants morts nĂ©s (sources gyneobs) mais heureusement 40% des enfants infectĂ©s sont viables et 25% sont indemnes.

En ce qui concerne les symptĂŽmes, on retrouve les signes d’une rhino-pharyngite avec de la fiĂšvre, un mal de tĂȘte, une fatigue permanente et inhabituelle mais aussi une douleur au niveau de la nuque. Si vous vous rendez compte que vous prĂ©sentez les premiers symptĂŽmes ainsi qu’une fiĂšvre supĂ©rieure Ă  38°C, la premiĂšre chose Ă  faire est de filer chez le mĂ©decin ! Le diagnostic se fait grĂące Ă  une prise de sang : s’il est positif, un traitement antibiotique vous sera administrĂ© durant au moins 2 semaines. Mais si l’infection est dĂ©montrĂ©e, ce traitement devra ĂȘtre ris en continu jusqu’Ă  la fin de la grossesse.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Elles sont toutes simples et c’est ça la bonne nouvelle : surveiller son alimentation. Oui, ce n’est pas drĂŽle, enceinte, de devoir renoncer au steak tartare, de passer son tour devant le plateau de fromages au lait cru, de bouder les huĂźtres crues et de refuser les charcuteries. Mais bon, ça n’est pas pour toujours, juste le temps de mettre au monde bĂ©bĂ©. Et il reste tout un panel de gourmandises autorisĂ©es. Les aliments bien cuits ne sont pas  infectĂ©s par la listĂ©riose en principe, sauf quand la contamination intervient aprĂšs la cuisson. Mais, bon, c’est rare… Alors mĂȘme si les souches sont « hyper virulentes », on souffle un bon coup…

De toute façon, l’Institut Pasteur veille au grain pour lancer les alertes et tout aliment contaminĂ© est rappelĂ© fissa par le magasin…. Mais ça n’est pas une raison pour ne pas respecter le rĂ©gime sans produits laitiers, marins ou carnĂ©s crus…

 

 

À lire absolument