Téléchargez l'application Neuf Mois
Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Quel pourcentage alarmant sur la grossesse inquiète les autorités de santé britanniques ?

Quand une femme enceinte consomme de l’alcool durant la grossesse, il y a des répercussions graves sur bébé. Et un médecin ou tout autre professionnel de la santé ne cessera de le répéter : une femme enceinte ne doit en aucun cas boire de l’alcool. En mai 2016, on apprenait au micro de la radio BBC Scotland qu’au Royaume-Uni, une femme sur sept boit de l’alcool enceinte. Des chiffres qui alertent… D’autant plus lorsqu’on apprend par une nouvelle étude que la Grande-Bretagne possède le quatrième taux le plus élevé concernant les futures mamans qui boivent de l’alcool durant leur grossesse.

1 enfant atteint pour 67 femmes enceintes qui boivent

Il s’agit d’une nouvelle étude, publiée dans la revue médicale The Lancet Global Health, menée par le médecin Svetlana Popova, issue du Centre for Addiction and Mental Health (Centre pour la toxicomanie et la santé mentale (CAMH)) basée à Toronto, au Canada.

Globalement, environ 10% des femmes enceintes boivent de l’alcool durant leur grossesse. Mais évidemment, ce chiffre peut varier en fonction des pays. Par exemple, l’Irlande se trouve en possession du taux le plus élevé avec 60,4% des futures mamans qui consomment de l’alcool, durant leur grossesse. Vient ensuite, la Biélorussie, avec un taux de 46,6%, puis le Danemark avec 45,8% et enfin la Grande-Bretagne avec un taux de 41,3%. Pour le médecin, ces résultats sont alarmants, et demande à toutes les futures mamans de s’abstenir et donc de ne plus boire d’alcool durant toute la grossesse, ajoutant qu’il vaut mieux éviter d’en consommer en période de procréation également… Par cette étude, relayée par le quotidien britannique Daily Mail, elle a estimé qu’une mère sur 67 qui boit de l’alcool durant sa grossesse aura un enfant atteint d’alcoolisation fœtale. Elle a également ajouté que dans le monde, 119 000 bébés viennent au monde chaque année atteint par le syndrome d’alcoolisation foetale.

Qu’est-ce que le syndrome de l’alcoolisation fœtale ?

Le syndrome d’alcoolisation fœtale représente, selon Santé-Médecine, « le plus sévère effet sur l’enfant de la consommation d’alcool par la mère durant la grossesse ». Cela se traduit par des risques aggravés de fausses couches et de malformations, ainsi que par des troubles psychiques et du comportement chez l’enfant avec une difficulté d’apprentissage, de mémorisation, d’attention mais aussi par des anomalies sur le visage de l’enfant.


Ce syndrome est la principale cause non génétique de handicap mental pour un enfant. Boire de l’alcool durant la grossesse n’est pas sans danger : à chaque verre avalé par la future maman, bébé lui aussi trinque car l’alcool passe au travers de la paroi du placenta pour l’atteindre, et le métabolisme du bébé n’est pas celui de sa maman. Comme le disait à Neuf Mois le Dr Denis Lamblin, pédiatre et président de SAF France, une association qui lutte contre le syndrome d’alcoolisation fœtale, chaque organisme est différent et réagit de manière personnelle à l’alcool surtout en période de modifications hormonales intenses. Pour une femme qui a bu un verre enceinte sans séquelles connues, il existe aussi une femme qui, pour la même quantité, mettra au monde un enfant souffrant de syndrome d’alcoolisation fœtale. Et une femme qui n’a pas eu de séquelles pendant sa première grossesse peut avoir, à la seconde grossesse, un enfant atteint de SAF si elle continue à boire, même peu pendant sa grossesse. Et comme on ne sait pas à l’avance comment le métabolisme va gérer la molécule, mieux vaut s’abstenir. Neuf mois, c’est vite passé, non ?

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Bemini) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire