Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Troubles de la vue chez bĂ©bĂ© : Ă  dĂ©pister avant 1 an

Troubles de la vue chez bébé : à dépister avant 1 an

Plus vite dĂ©pistĂ©s, plus vite traitĂ©s, et moins ces petits maux auront de rĂ©percussion sur le dĂ©veloppement psychomoteur de bĂ©bĂ©. Et surtout, plus sĂ»rement ils rĂ©gresseront ! Alors dĂšs les premiers mois, on ouvre l’Ɠil pour surveiller d’éventuels troubles de la vue chez bĂ©bĂ©.

Eh oui, la vision de bĂ©bĂ© peut souffrir dĂšs les premiĂšres semaines de troubles impossibles Ă  dĂ©celer Ă  l’Ɠil nu, surtout par un Ɠil aussi inexpĂ©rimentĂ© que le nĂŽtre. C’est la raison pour laquelle, Ă  l’ñge de 6 ans, un enfant sur cinq souffre de troubles de la vision ! Il peut s’agir d’un trouble isolĂ© ou de plusieurs troubles associĂ©s (la myopie et l’amblyopie, par exemple). Pris en charge trĂšs tĂŽt, c’est-Ă -dire avant l’ñge de 1 an, ces dĂ©fauts oculaires se soignent particuliĂšrement bien, certains rĂ©gressant mĂȘme complĂštement. AprĂšs 6 ans, il est beaucoup plus difficile de remĂ©dier Ă  certains problĂšmes. D’oĂč l’importance de faire suivre bĂ©bĂ© par un spĂ©cialiste le plus tĂŽt possible, Ă  partir de l’ñge de 9 mois, en gĂ©nĂ©ral. D’autant qu’une bonne vision est essentielle pour le bon dĂ©veloppement psychomoteur du trĂšs jeune enfant car les trois quarts des informations qui parviennent au cerveau de l’enfant passent par le systĂšme visuel. Une bonne vision dĂ©veloppe sa curiositĂ© devant de nouveaux objets, de nouvelles situations, lui donne de l’assurance pour conquĂ©rir la marche, l’incite Ă  parler, Ă  se sociabiliser. C’est pourquoi il faut dĂ©pister trĂšs tĂŽt les troubles Ă©ventuels. Les rĂšgles de protection maternelle et infantile imposent 3 visites mĂ©dicales : dans les 8 premiers jours suivant la naissance, Ă  9 mois et Ă  2 ans. Ces trois rendez-vous obligatoires avec le pĂ©diatre comportent un examen de la vue afin de dĂ©celer d’éventuelles anomalies oculaires. Le rĂ©sultat de cette recherche est inscrit dans le carnet de santĂ©. Par la suite, deux autres visites de contrĂŽle sont recommandĂ©es, chez l’ophtalmologiste, entre l’ñge de 2 et 6 ans. Une fois scolarisĂ©s, tous les enfants passent une visite annuelle organisĂ©e dans le cadre de leur Ă©tablissement scolaire.

Bébé louche

Pas de panique : il est normal qu’un bĂ©bĂ© louche un peu jusqu’à l’ñge de 3 mois. Le tout-petit essaie de faire la mise au point avec les moyens du bord. D’oĂč cette action asymĂ©trique des deux yeux. Mais passĂ© le premier trimestre, si ce strabisme s’installe ou apparaĂźt ponctuellement de maniĂšre assez frĂ©quente, il faut impĂ©rativement consulter.

Comment le dĂ©pister ? Le spĂ©cialiste pourra Ă©tablir la rĂ©alitĂ© du trouble par un petit examen lumineux (en approchant une lumiĂšre des yeux, il vĂ©rifie que le reflet se trouve ou non au centre de chaque pupille) et dĂ©finir s’il est convergent (l’Ɠil dĂ©vie vers le nez) ou divergent (vers l’extĂ©rieur).


Le traitement : Avec des lunettes et quelques exercices effectuĂ©s chez l’orthoptiste, le trouble disparaĂźt en principe en quelques semaines ou quelques mois. Dans le cas contraire, il s’agit d’un strabisme sĂ©vĂšre qui peut ĂȘtre rectifiĂ© par une opĂ©ration, entre 2 et 5 ans : le chirurgien redressera alors le muscle responsable de la dĂ©viation.

 

Bébé est amblyope

En raison d’une anomalie de la vision, l’un des deux yeux est devenu paresseux. L’amblyopie accompagne souvent le strabisme, ainsi que l’hypermĂ©tropie (lire par ailleurs). Quand il louche, le tout-petit voit deux images et son cerveau finit par en neutraliser une. L’Ɠil paresseux ne travaille pas, perd de l’acuitĂ© visuelle et peut mĂȘme devenir aveugle. D’oĂč l’importance d’un dĂ©pistage prĂ©coce ! En effet, traitĂ© avant l’ñge de 3 ans, ce trouble de la vision peut ĂȘtre quasiment Ă©radiquĂ©.

Comment le dĂ©piste ? Pour poser son diagnostic, le spĂ©cialiste a recours Ă  un petit stratagĂšme : il occulte un Ɠil aprĂšs l’autre et observe la rĂ©action du bĂ©bĂ©. Si le tout-petit se dĂ©bat, c’est parce que son « bon » Ɠil est masquĂ© et qu’il ressent un inconfort. Autre test : les lunettes. Le spĂ©cialiste colle une bande adhĂ©sive verticale de maniĂšre Ă  occulter toute la moitiĂ© cĂŽtĂ© nez, puis, une fois bĂ©bĂ© muni de ces lunettes, il lui montre un jouet qu’il fait glisser de gauche Ă  droite. Si le regard du bĂ©bĂ© suit le jouet sur la gauche, c’est que tout va bien pour cet Ɠil. S’il doit tourner la tĂȘte pour le suivre du regard, c’est qu’il a besoin de l’Ɠil droit pour compenser les faiblesses du gauche.

Le traitement : Il consiste Ă  occulter l’Ɠil bien portant pour inciter le « paresseux » Ă  travailler et en sĂ©ances de rĂ©Ă©ducation chez un orthoptiste (remboursĂ©es par la sĂ©curitĂ© sociale sur prescription mĂ©dicale). Cette occultation, sauf cas trĂšs graves, ne dure pas toute la journĂ©e : dix minutes par jour pour un enfant de 4 mois, une demi-heure pour un enfant de 10 mois, une heure pour un enfant de 1 an.


Bébé est hypermétrope

L’hypermĂ©tropie est due Ă  un Ɠil trop petit. ConsĂ©quence de quoi, l’image ne se forme pas sur la rĂ©tine mais derriĂšre elle, ce qui provoque une mauvaise vision de prĂšs. Tous les bĂ©bĂ©s sont hypermĂ©tropes Ă  la naissance puisque leurs yeux n’ont pas atteint leur taille dĂ©finitive. Le plus souvent, l’hypermĂ©tropie rĂ©gresse spontanĂ©ment au fil des annĂ©es. Mais quand elle persiste, elle provoque un strabisme ou une amblyopie si un seul Ɠil est concernĂ©.

Comment le dĂ©pister ? Il y a peu de signes d’alerte, d’oĂč la nĂ©cessitĂ© de consulter un ophtalmologiste par principe de prĂ©caution au cours du 9e mois (consultation non obligatoire mais fortement conseillĂ©e). Le spĂ©cialiste mesurera la capacitĂ© de bĂ©bĂ© Ă  faire la mise au point pour obtenir une image nette (skiascopie).

Le traitement : Si l’hypermĂ©tropie est avĂ©rĂ©e, bĂ©bĂ© devra porter des lunettes.

 

Bébé est astigmate

L’astigmatisme rĂ©sulte d’une dĂ©formation de la cornĂ©e, dont la courbure n’est plus aussi parfaite que l’aurait voulu Dame Nature. En consĂ©quence de quoi, l’image n’est pas trĂšs nette et bĂ©bĂ© a une mauvaise perception des lignes horizontales, verticales ou obliques. Ce trouble de la vue Ă©volue trĂšs vite au cours des premiers mois de la vie puis trĂšs lentement, Ă  l’ñge adulte.

Comment le dĂ©pister ? L’examen mĂ©dical prouvera la dĂ©formation de la cornĂ©e ainsi que la mauvaise acuitĂ© visuelle (pas plus de 5 dixiĂšmes Ă  l’adolescence).

Le traitement : Le spĂ©cialiste prescrira le port de lunettes, souvent associĂ© Ă  des sĂ©ances d’orthoptie.

 

Bébé est myope

La myopie est extrĂȘmement rare chez un tout-petit, sauf si les deux parents sont myopes. En gĂ©nĂ©ral, ce trouble de la vision apparaĂźt plutĂŽt vers l’ñge de 6 ans. En cas de myopie, l’image se forme devant la rĂ©tine (et non pas sur), ce qui provoque une vision de loin plutĂŽt floue.

Comment le dĂ©pister ? BĂ©bĂ© ne rĂ©pond pas Ă  un stimuli visuel placĂ© Ă  plus de un mĂštre jusqu’à 1 an (deux mĂštres ensuite), il cligne beaucoup les yeux, a l’air de froncer les sourcils quand il fixe un objet
 Comme pour l’hypermĂ©tropie, le spĂ©cialiste va mesurer sa capacitĂ© Ă  faire la mise au point.

Le traitement Encore et toujours
 des lunettes !

Les signes à repérer avant 6 mois

  • Certains signes doivent nous alerter et nous pousser Ă  en parler Ă  notre pĂ©diatre, qui nous dirigera le cas Ă©chĂ©ant vers un ophtalmologiste.
  • Sa paupiĂšre supĂ©rieure est tombante ou prĂ©sente un angiome, qui peut obturer l’axe visuel ou appuyer sur la cornĂ©e (ce qui est source d’astigmatisme).
  • Ses yeux larmoient sans cesse ou il souffre d’une conjonctivite qui n’en finit jamais.
  • Il ne rĂ©pond pas aux stimuli visuels, ne cligne pas des yeux Ă  la lumiĂšre (dĂšs les premiers jours), ne cligne pas Ă  la surprise (dĂšs 3 mois), n’a pas de rĂ©flexe de poursuite visuelle (aprĂšs 4 mois).
  • Il souffre de strabisme : tout strabisme constant aprĂšs 3 mois est pathologique.
  • Il ne tend pas spontanĂ©ment les mains vers les objets (vers 5 mois), ne rĂ©pond pas Ă  notre sourire et ne s’intĂ©resse pas aux visages familiers.

 


À lire absolument