Les genoux de bébé semblent de travers ? A surveiller dès les premières semaines !

Un petit coup d’œil vers les genoux de bébé vous confirme ce qui vous pensez : pas de doute, ils ne sont pas droits, et cela est d’autant plus visible qu’il a les pieds joints ! Bah… rien de plus normal ! C’est seulement à l’adolescence que le squelette atteint la verticalisation au fur et à mesure que les membres inférieurs s’alignent correctement.

Les petits genoux de bébé jouent un rôle essentiel pour aider notre petit héritier à apprendre à se tenir droit dans ses bottes. Leur croissance se fait en deux étapes à consonance latine, le Genu varum et le Genu valgum. A surveiller de près mais sans criser…

Le genu varum

A la naissance et jusqu’à l’âge des premiers pas, les genoux sont écartés (genu varum) en O. Jusqu’à l’âge de 2 ans, rien d’anormal. Ouf… on souffle !

Le genu valgum

Vers l’âge de 2 ans, les genoux se touchent et les jambes forment alors un X. Rien d’inquiétant en principe : les choses sont censées rentrer dans l’ordre vers l’âge de 4 ans. Mais attention en cas de surpoids important, souvent fréquent dans la toute petite enfance, bébé doit écarter les chevilles pour se déplacer et de ce fait on a l’illusion que ses genoux se touchent, ce qui n’est qu’une illusion d’optique. Il faut dans ce cas impérativement s’atteler au problème de la réduction de la surcharge pondérale.


Quand consulter si on a des doutes sur la symétrie ?

Il faut prendre rendez-vous avec un spécialiste à 2 ans, si le genu varum s’accentue ou s’affirme asymétrique alors que les rotules sont bien positionnées (face à face). Le spécialiste effectuera un contrôle clinique et radiographique tous les six mois. Dans la grande majorité des cas, le retour à la normale a lieu avant l’âge de 4 ans.

En revanche, en ce qui concerne le genu valgum, les choses peuvent prendre plus de temps. Si bébé se cogne souvent les genoux en marchant et tombe fréquemment, il faut consulter et le traitement se fait au cas par cas. Dans de rares cas, si la déformation subsiste, une opération est possible vers l’âge de 10 ans ou 12 ans pour les remettre dans l’axe. Mais ne paniquez pas d’avance, ce n’est pas si fréquent !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire