En train de lire
Bébé rejette ses biberons : est-ce une sténose du pylore ?

Bébé rejette ses biberons : est-ce une sténose du pylore ?

Face à des régurgitations importantes, forcément, on s’inquiète. Et si… d’ailleurs que dit Internet là-dessus ? Et voilà, les grands mots (et maux) sont lancés : sténose du pylore. Une expression un peu barbare qu’il convient d’expliquer, avec le concours du Dr Lyonel Rossant.

Le pylore, qu’est-ce que c’est ?

Les vomissements en jets sont symptomatiques d’une sténose du pylore. Et c’est quoi, ce pylore ? Le pylore est la partie terminale de l’estomac. Il est enserré dans une petite boule musculaire, l’olive pylorique. La fonction du pylore est de permettre l’évacuation du contenu de l’estomac dans l’intestin. Or, il arrive que ce « clapet » fonctionne mal. Résultat : le nouveau-né – les garçons sont plus touchés que les filles, bizarrement – vomit en jet dès qu’il a tété ou bu son biberon. Il perd du poids et est souvent constipé.

La solution ?

Une intervention chirurgicale très simple doit alors être envisagée, en urgence car il y a des risques importants de complications. L’intervention a lieu au cours des deux ou trois premières semaines de vie. Le bébé ne gardera aucune cicatrice. L’intervention dure environ une demi-heure. Le chirurgien accède directement au pylore par une petite incision au niveau du nombril. Puis il incise l’olive pylorique afin de permettre l’évacuation de l’estomac vers le duodénum (début de l’intestin grêle). Le bébé est hospitalisé jusqu’à la cicatrisation, soit cinq à six jours.


Toutes les régurgitations ne sont pas des sténoses du pylore

Mais bon, tous les bébés qui régurgitent ne présentent pas une sténose du pylore. La perte de poids est le symptôme à observer : si bébé régurgite beaucoup mais a une courbe de croissance « normale », pas de raison de s’inquiéter, il faut juste surveiller. Vous pouvez essayer de changer de tétine pour voir si cela va mieux. Parfois, il peut s’agir d’une intolérance à son lait infantile (n’en changez pas sans avis médical), d’une allergie aux protéines du lait de vache, dépistable par un test cutané, mais dans ce cas, l’allergie est le plus soudain accompagnée d’une dermatite atopique. Ou, s’il est allaité, il est peut-être question d’une immaturité de la fonction digestive sans gravité, ou d’une allergie à des aliments que vous ingérez et qui passent dans le lait maternel.

Voir Aussi

Notez ce que vous mangez et observez bébé pour voir après quels menus il régurgite davantage. Tentez ensuite de supprimer de votre alimentation les aliments que vous avez consommés, l’un après l’autre pour définir lequel pose problème, et voyez si la situation s’améliore. Et si vous êtes inquiète, évidemment, consultez votre pédiatre sans attendre.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire