Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop Grossesse

Diversification alimentaire de bébé : quel est le bon moment d’après l’OMS ?

diversification alimentaire-neuf mois

La diversification alimentaire est une étape importante dans la vie de bébé. Mais selon les sources on a vite fait de s’embrouiller. Alors quelles sont les dernières recommandations de l’OMS en la matière ? Neuf mois vous dit tout !

Recommandations de l’OMS : la diversification alimentaire doit commencer aux alentours de 6 mois

Dans son dernier rapport, l’Organisation Mondiale de la Santé préconise de commencer la diversification alimentaire vers 6 mois. En règle générale, les experts de la petite enfance expliquent que la diversification peut commencer légèrement plus tôt. C’est-à dire entre le 4 ème mois et le 6 ème mois, notamment pour les bébés non allaités. Attention les 4 mois doivent être révolus, ce qui signifie que la diversification doit commencer dès le 5 ème mois. Avant cette période le nourrisson n’a pas besoin d’apport en plus que ce que lui fournit le lait, passé 6 mois par contre, le lait ne fournit plus tous les nutriments essentiels à sa croissance : il ne faut donc pas commencer trop tard la diversification.

A noter que si vous allaitez exclusivement bébé il n’est pas indiqué d’arrêter l’allaitement à 4 mois pour commencer la diversification. Pour commencer, il est préférable de donner à bébé des fruits et légumes cuits. Tous les groupes d’aliments peuvent être introduits progressivement, même ceux contenant du gluten ou des aliments potentiellement allergènes.

Attention à ne pas commencer trop tôt

Si l’OMS préconise une diversification alimentaire aux alentours de 6 mois, une récente étude démontre que de nombreux bébés ont une diversification alimentaire trop précoce c’est-à-dire avant 4 mois. Si les bébés n’ayant pas été allaités au sein peuvent commencer la diversification alimentaire plus tôt, celle-ci ne doit pas commencer avant leurs 4 mois révolus. En effet, une diversification alimentaire commencée trop tôt peut avoir des conséquences sur la santé des enfants. Elle augmenterait notamment le risque de surpoids.

Source :


OMS

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire