Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » BĂ©bĂ© rejette ses biberons : est-ce une stĂ©nose du pylore ?

Bébé rejette ses biberons : est-ce une sténose du pylore ?

Face Ă  des rĂ©gurgitations importantes, forcĂ©ment, on s’inquiĂšte. Et si
 d’ailleurs que dit Internet lĂ -dessus ? Et voilĂ , les grands mots (et maux) sont lancĂ©s : stĂ©nose du pylore. Une expression un peu barbare qu’il convient d’expliquer, avec le concours du Dr Lyonel Rossant.

Le pylore, qu’est-ce que c’est ?

Les vomissements en jets sont symptomatiques d’une stĂ©nose du pylore. Et c’est quoi, ce pylore ? Le pylore est la partie terminale de l’estomac. Il est enserrĂ© dans une petite boule musculaire, l’olive pylorique. La fonction du pylore est de permettre l’évacuation du contenu de l’estomac dans l’intestin. Or, il arrive que ce « clapet » fonctionne mal. RĂ©sultat : le nouveau-nĂ© – les garçons sont plus touchĂ©s que les filles, bizarrement – vomit en jet dĂšs qu’il a tĂ©tĂ© ou bu son biberon. Il perd du poids et est souvent constipĂ©.

La solution ?

Une intervention chirurgicale trĂšs simple doit alors ĂȘtre envisagĂ©e, en urgence car il y a des risques importants de complications. L’intervention a lieu au cours des deux ou trois premiĂšres semaines de vie. Le bĂ©bĂ© ne gardera aucune cicatrice. L’intervention dure environ une demi-heure. Le chirurgien accĂšde directement au pylore par une petite incision au niveau du nombril. Puis il incise l’olive pylorique afin de permettre l’évacuation de l’estomac vers le duodĂ©num (dĂ©but de l’intestin grĂȘle). Le bĂ©bĂ© est hospitalisĂ© jusqu’à la cicatrisation, soit cinq Ă  six jours.

Toutes les régurgitations ne sont pas des sténoses du pylore

Mais bon, tous les bĂ©bĂ©s qui rĂ©gurgitent ne prĂ©sentent pas une stĂ©nose du pylore. La perte de poids est le symptĂŽme Ă  observer : si bĂ©bĂ© rĂ©gurgite beaucoup mais a une courbe de croissance « normale », pas de raison de s’inquiĂ©ter, il faut juste surveiller. Vous pouvez essayer de changer de tĂ©tine pour voir si cela va mieux. Parfois, il peut s’agir d’une intolĂ©rance Ă  son lait infantile (n’en changez pas sans avis mĂ©dical), d’une allergie aux protĂ©ines du lait de vache, dĂ©pistable par un test cutanĂ©, mais dans ce cas, l’allergie est le plus soudain accompagnĂ©e d’une dermatite atopique. Ou, s’il est allaitĂ©, il est peut-ĂȘtre question d’une immaturitĂ© de la fonction digestive sans gravitĂ©, ou d’une allergie Ă  des aliments que vous ingĂ©rez et qui passent dans le lait maternel. Notez ce que vous mangez et observez bĂ©bĂ© pour voir aprĂšs quels menus il rĂ©gurgite davantage. Tentez ensuite de supprimer de votre alimentation les aliments que vous avez consommĂ©s, l’un aprĂšs l’autre pour dĂ©finir lequel pose problĂšme, et voyez si la situation s’amĂ©liore. Et si vous ĂȘtes inquiĂšte, Ă©videmment, consultez votre pĂ©diatre sans attendre.

 

À lire absolument