Pipi debout enceinte, t’es cap ?

Le dernier bastion de la guerre des sexes serait-il en train de flancher ? Le sexe fort aurait-il perdu l’apanage dû à son attribut ? Parfois désignée dès son plus jeune âge sous le terme peu flatteur de  « pisseuse », quoique un peu plus réaliste lorsque l’on est enceinte, la femme tient aujourd’hui sa revanche. Ah, ah !

 

La course aux toilettes c’est terminé ?

Finie la course aux toilettes dans des endroits non-équipés et à l’hygiène douteuse, ou encore les chamailleries conjugales lors de longs trajets en voiture où Madame traque les toilettes propres tandis que Monsieur, exaspéré par tant de chichis, peut s’autoriser quant à lui, une pause pipi où bon lui semble. Car la femme du XXIe siècle peut désormais, à l’image de son conjoint, uriner… debout. Pratique, lorsque l’on sait qu’enceinte, les allers et les retours au petit coin sont beaucoup plus fréquents le premier et le dernier trimestre de grossesse en raison des bouleversements hormonaux occasionnés. Oui l’utérus grandit en réduisant la taille de la vessie.

 


Mais par quel miracle une telle position est-elle envisageable ?

Je vous imagine à la lecture de cet article échafaudant les scénarios les plus fous. Pas question d’enjamber la lunette des toilettes, ni même de monter sur des échasses. Avouez-le, vous aussi vous y avez pensé… Il s’agit plutôt de s’équiper au prix d’un billet de 20 euros de GoGirl, une urinette féminine en silicone médical, anti-allergisant. L’appareil se positionne debout, sans avoir à ôter jupe ou pantalon. Il suffit de le maintenir fermement entre le pouce et le majeur au niveau de l’entrejambe. Décliné sous le principe de l’entonnoir, GoGirl se veut flexible et adaptable à toutes les morphologies. Réutilisable, il se range dans un étui pour être facilement transportable. Alors debout, les filles !
gogirl

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire