Le fer, important pendant la grossesse ?

Le fer est-il important pour les femmes enceintes ? Est-il nécessaire de se supplémenter en fer durant la grossesse ? On peut lire de nombreuses choses et de nombreuses recommandations sur le sujet, Neuf Mois fait le point pour que vous sachiez tout sur le fer !

Qu’est ce que le fer et à quoi sert il ?

Le fer est un oligo-élément indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Il rentre dans la composition de l’hémoglobine. Il permet ainsi aux globules rouges de pouvoir transporter efficacement l’oxygène aux tissus de l’organisme. Il joue également un rôle dans le bon fonctionnement des organites cellulaires et participe à la fabrication de neurotransmetteurs ou d’hormones. Une carence en fer (appelée anémie) provoque de la fatigue, une certaine pâleur et réduit les capacités physique.

Quelles sont les sources alimentaires de fer ?

On trouve des sources animales (fer héminique) et végétales (non héminique) de fer. Du coté animal, le fer est retrouvé en grande quantité dans le boudin noir, le foie ou les rognons mais enceinte il vaut mieux éviter la consommation de foie qui contient beaucoup trop de vitamine A. On trouve le fer dans la viande rouge, les œufs et les produits de la mer. Coté végétal, on trouve du fer dans le chocolat, les germes de blé ou le persil. Il faut cependant savoir que le fer d’origine animal est beaucoup mieux assimilé que le fer végétal.
Bon à savoir : l’absorption du fer est favorisée par la vitamine C : n’hésitez donc pas à arroser vos aliments de jus de citron c’est délicieux et cela permet d’augmenter l’absorption du fer. En revanche consommer trop de thé ou de café n’est pas bon pour l’absorption du fer, il vaut donc mieux en consommer de façon raisonnable et en dehors des repas.

Fer et grossesse

L’HAS (Haute Autorité de Santé) ne préconise pas de supplémentation systématique en cas de grossesse, ces supplémentation ne profitent ni à la santé de la mère ni à celle du fœtus et peuvent avoir des effets indésirables pour la mère. En revanche, si l’hémogramme révèle une carence martiale, alors le médecin vous prescrira du fer. Généralement une petite supplémentation peut être prescrite au cours des derniers trimestres, surtout si vous attendez des jumeaux ou des triplés. L’OMS préconise un apport de fer pour éviter les anémies mais au final ce sont les premières prises de sang qui révèleront la nécessité ou non de se supplémenter en fer.
Bon à savoir : si vous êtes complémentée en fer, vos selles vont se foncer pas de panique c’est tout à fait normal !


Fer et nourrisson

Quand bébé nait, son organisme doit fabriquer de nombreux globules rouges qui vont transporter l’oxygène. Le bébé a donc des besoins spécifiques en fer. De 6 mois à 3 ans, les apports conseillés oscillent entre 7 et 11 mg/jour. L’allaitement ou l’utilisation de laits maternels adaptés permet de satisfaire les besoins de bébé de façon exclusive jusqu’à 6 mois. Ensuite, les besoins en fer augmentent drastiquement et il faut introduire des viandes ou des poissons dans l’alimentation de bébé.
Si vous allaitez, sachez que le fer présent dans votre lait est hautement assimilable par bébé (près de 50% !), une alimentation équilibrée suffit à couvrir ses besoins. Si vous êtes végétarienne ou si vous avez une tendance à l’anémie, alors une supplementation vous sera prescrite.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire