Pratiquer une activité sportive avant d’être enceinte serait très bénéfique !

On le sait, pratiquer une activité physique adaptée pendant la grossesse est très bénéfique. En revanche, ce que l’on sait moins c’est qu’une pratique sportive régulière avant la conception peut avoir des effets tout aussi bénéfiques sur la grossesse à venir. C’est en tout cas les conclusions d’une nouvelle étude scientifique américaine. Neuf Mois vous en dit plus.

Pratiquer une activité physique régulière avant la grossesse diminue certains risques

L’étude se base sur l’analyse de plus d’un millier de données qui ont été recueillies sur plus de 25 ans. L’impact de la pratique sportive des femmes ou de leur sédentarité sur leur grossesse à été étudié (développement d’un diabète gestationnel, etc…). Il en ressort que les femmes pratiquant une activité physique régulière avant la grossesse ont beaucoup moins de risques de souffrir d’un diabète gestationnel que les femmes ne pratiquant pas d’exercice physique. En effet, les femmes pratiquant une activité sportive avaient 21% de risques en moins de souffrir d’un diabète gestationnel. Les auteurs soulignent ainsi l’importance d’être en bonne forme physique avant de débuter une grossesse. Une activité régulière d’environ 30 minutes par jour tout au long de la semaine est ainsi bénéfique et cela, avant même d’être enceinte.

Le diabète gestationnel c’est quoi ?

Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique qui se traduit par une hyperglycémie, celle-ci étant détectée pendant la grossesse. Le diabète gestationnel peut être un vrai diabète gestationnel révélé pendant la grossesse ou un diabète se développant uniquement à cette occasion. Le diabète gestationnel doit être détecté et pris en charge efficacement pour éviter tout risque pour la mère et l’enfant (prise en charge diététique avec éventuellement prescription d’insuline). Les tests de glycémie et d’HGPO (Hyperglycémie Provoquée par Voie Orale) permettent de détecter rapidement tout situation de diabète gestationnel. Le risque de développer un tel type de diabète est multifactoriel : un antécédent de diabète gestationnel, un surpoids, des antécédents familiaux de diabète, un âge supérieur à 38 ans ou parfois même il n’y a pas de facteur de risques. On sait néanmoins qu’une activité physique régulière possède des effets protecteurs vis-à-vis du développement d’un tel diabète.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire