Pourquoi mes séances d’haptonomie resteront de merveilleux souvenirs

Hello, moi c’est Lili, l’heureuse maman de Léo, Emma, Jade, Aaron et Anna. J’ai découvert l’haptonomie pendant ma troisième grossesse, avec mon bébé Jade et j’en garde de magnifiques souvenirs… Je vous raconte pourquoi…

Un mari très impliqué

Mon époux était très impliqué lors de mes grossesse et je souhaitais trouver un moyen de lui faire vivre une (pré) rencontre avec notre bébé, l’haptonomie à été à la hauteur de nos attentes. Nous avons eu 4 cours avec une sage-femme libérale.

Comment se sont déroulés ces séances ?

Confortablement installée sur un lit avec un coussin de grossesse, il y avait une petite ambiance musicale très douce ainsi qu’une lumière tamisée qui permettait de se détendre un maximum et d’être en symbiose avec notre bébé. C’est là qu’intervient alors le papa sous les consignes de la sage-femme.

La main posée délicatement sur le ventre, papa lance un appel à son bébé sous la forme de très légères pressions, 2 ou 3 consécutives puis la main reste statique là où l’appel a été fait, et le moment magique se produit. Bébé vient se lover dans le creux de la main de son papa et c’est ainsi que commence à se créer ce lien de complicité. Notre sage-femme nous a appris a reconnaitre les formes et les postures de notre bébé, à le faire bouger pour l’emmener dans une position différente de celle où elle avait pu se mettre .

Comment limiter l’appui de bébé ?

J’ai eu une grossesse en MAP (menace d’accouchement prématuré) car ma fille était placée en tête appliquée donc stimulait le col, avec l’haptonomie la sage-femme nous a montré comment la faire remonter pour limiter son appui.


L’haptonomie nous a fait vivre des moments magiques, d’échanges et de complicité avec mon mari, que nous avons remis en pratique avec nos deux derniers bébés, Aaron et Anna, mais cette fois-ci juste tous les deux chez nous ! Je ne peux que vous conseiller d’en suivre des séances !

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire