Mon accouchement un soir de match de Coupe du monde

Hello les filles ! Vous aussi vos chéris ont activé le mode hibernatus depuis le début de la Coupe du monde de football ? Bon, un aveu : le mien doit se rattraper car j’ai un peu perturbé son programme « chips-bière-télé » il y a 4 ans… Ben oui, j’ai accouché un soir de match…et mon amoureux n’a pas trop aimé parce que c’était pas n’importe quel match : Uruguay contre Pays-Bas. Je peux vous dire qu’il m’en parle encore…. Alors pendant qu’il zieute un des matchs (oui y’en a jusqu’à mi-juillet), je prends le temps de vous raconter….

 

15 heures

Je commence à sentir des contractions de plus en plus intenses… Petit coup d’œil vers mon homme qui vient de rentrer du boulot et a échangé le costard-cravate contre le maillot des Pays-Bas, son équipe de cœur. Oui, je sais, ce n’est même pas la France. Passage dans la cuisine pour prendre une bière puis avachissement total dans le canap’ en attendant le coup d’envoi. Moi ? Je sens la douleur augmenter de minutes en minutes, mais je dis rien. Il n’y aura pas de fausse alerte pour moi !

15 heures 30

« Hey chérie on commande pizzas ce soir ? Trop la flemme de faire à manger ! ». Pendant ce temps je souffre le martyre, du coup je file sous la douche, position accroupie, la moins douloureuse… Je crois que mon col est en train de se dilater… J’annonce la mi-temps : j’ai perdu les eaux !

16 heures

Départ pour la maternité en catastrophe ! Bon là je parle de mon mari parce que moi je suis plutôt calme… pour le moment. Il court à droite, à gauche, jeu de jambes comme sur le stade, et le chien se met à lui sauter dessus, pensant qu’il veut jouer.

16 heures 30

Arrivée à la maternité, je suis tout de suite prise en charge par la sage-femme qui me met sous monitoring pour contrôler les battements de cœur de Gaétan. Et soudain, une contraction du diable ! J’ai mal et je pleure. La sage-femme se plante en face de moi et commence à me faire répéter les techniques apprises pendant l’entraînement à l’accouchement. Dans la panique, j’ai tout oublié ! Heureusement qu’elle est là…

17 heures

J’avais perdu mon amoureux de vue depuis mon arrivée mais je le vois débarquer dans la salle d’accouchement tout sourire. Il m’explique qu’il a réussi à négocier avec l’équipe médicale, il pourra aller regarder le match dans leur salle de garde sur une tablette ! Il est pas sérieux quand même? Eh bien si, il n’a peur de rien, même pas de mes yeux de mitraillette.

18 heures

7 cm d’ouverture ! Buttttt ! Enfin ! Je vais avoir le droit à la péridurale, l’anesthésiste est enfin disponible pour moi! Ouf ! Chou scrute sa montre et demande à la sage-femme si l’accouchement sera fini à temps pour le début du match. Vous auriez vu son regard…, je l’aime, celle-là !

20 heures 30

Oui bébé est enfin passé en mode sortie. Mon col est dilaté à 9 cm, on est sur la bonne voie ! Les mains de Chéri sont emprisonnées entre les miennes… Avec quelques griffes… Je veux pas le lâcher. De son côté, mon homme commence à stresser, l’heure du début du match approche je crois.


20 heures 45

Mon accouchement se déroule super bien et il est bien plus stressé par le sort des Pays-Bas : « T’imagines, je rate un but ? ». Comment je vois rouge ! Du coup, je lui dis de quitter la salle sur le champ! Alors il fait des allers et retour toutes les dix minutes entre sa tablette et moi.

21 heures

On est proche de la délivrance ! Encore quelques efforts et Gaétan sera là ! Pour le coup, mon homme a laissé tomber sa tablette, son match, le score, et est avec moi. Je commençais à avoir peur… mais non, le futur papa se montre déjà exemplaire.

21 heures 15

Et hop ! Le bout de chou est dans mes bras ! Ça y est, nous sommes officiellement parents ! Mon homme est allé rechercher sa tablette… il va pas regarder la suite du match quand même ! Ah non ! Il veut juste prendre des photos de Gaétan !

21 heures 30

Je suis dans ma chambre à la maternité, je me repose. Pendant ce temps, Chéri a Gaétan dans les bras et le berce doucement. Je peux m’endormir sereine et apaisée… Ma petite famille est au complet…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire